« De la division du travail social », Durkheim Commentaire de Texte by laroida39

« De la division du travail social », Durkheim
Commentaire d'un extrait de l'ouvrage « De la division du travail social », de Durkheim se demandant dans quelle mesure notre société est morale, puisqu'elle se caractérise par un lien de moins en moins fort entre l'individu et le collectif.
№ 28626 | 2,000 mots | 1 source | 2012 | FR
Publié le juil. 24, 2012 in Philosophie , Sciences Politiques , Sociologie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La morale, un devoir universel et intemporel ou une obligation sociale ? À cette question que de nombreux philosophes et sociologues se sont posée, Durkheim propose une réponse dans un passage de la Division du travail social. Selon ce philosophe du XIXe siècle, père de la sociologie, la morale se résume à l'obligation sociale, car la société est à condition nécessaire » à l'apparition de la morale. Être moral, c'est être solidaire, vivre en groupe et donc en société. Toutefois, Durkheim conçoit la solidarité comme un attachement fort au groupe, pour lequel l'homme doit abandonner une part de sa liberté. Être moral est presqu'une aliénation. L'enjeu de cette question n'est donc pas seulement la morale, mais aussi la liberté. Dans le passage de la Division du travail social (L'extrait étudié débute à « La caractéristique des règles morales » et se termine à « n'ayant plus d'objet où se prendre. ») que nous allons étudier Durkheim établit tout d'abord qu'être moral, c'est être solidaire. Puis, il présente la moralité comme une dépendance, et non comme une liberté. Enfin, il nous montre que l'homme n'est moral que parce qu'il vit en société. Cependant, notre société évolue vers une individualisation de plus en plus forte, qui se traduit par un détachement du collectif.

Extrait du document:

Ensuite, Durkheim énonce sa réponse à la question morale « Que dois-je faire ? », et présente ainsi sa conception du but de toute activité humaine. Alors que les philosophes antiques (stoïciens, Aristote, Épicure) répondaient « le bonheur » et Kant « mon devoir », Durkheim pense que ce qui est moral, c'est « tout ce qui est source de solidarité ». Ainsi, la société est morale puisqu'elle implique une entraide entre les hommes. Chacun met son savoir et son savoir-faire au service de la société, les tâches sont partagées selon les compétences de chacun, et celui qui est dans l'incapacité de travailler (et donc de subvenir à ses besoins) est aidé par le collectif.
  • Dissertation sur la pertinence du concept de division du travail social élaboré par Durkheim appliqué aux relations internationales.
    № 21466 | 6,195 mots | 11 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Rapport de stage dans un service social du personnel d'une grande entreprise et mise en place d'une information collective pour les salariés handicapés.
    № 21128 | 4,320 mots | 0 sources | 2007 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture complète du livre d'Emile Durkheim, "Les règles de la méthode sociologique", dans lequel il s'agit de déterminer des règles précises pour faire émerger la sociologie en tant que véritable domaine scientifique.
    № 26902 | 3,080 mots | 1 source | 2011 | FR | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires