Discours d'Ahmed Sékou Touré prononcé le 25 août 1958 Commentaire de Texte by Florita176

Discours d'Ahmed Sékou Touré prononcé le 25 août 1958
Commentaire de ce discours énoncé en 1958 à Conakry devant le général de Gaulle, afin d'obtenir l'indépendance de ce pays d'Afrique noire francophone, la Guinée.
№ 12467 | 5,400 mots | 12 sources | 2009
Publié le sept. 08, 2009 in Histoire , Relations Internationales
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Pour Sékou Touré, il s'agit de saisir cette rare visite d'un homme d'État français pour marquer, avec vigueur et conviction, les exigences et les revendications du nationalisme guinéen, le but ultime étant de l'amener à modifier le sens du référendum. Ainsi, on peut se demander en quoi ce discours marque un tournant majeur dans le processus de décolonisation que va connaître la Guinée et l'Afrique noire française.

I. Un discours accusateur, porteur d'une diatribe argumentée et particulièrement virulente contre le régime colonial

II. Les revendications radicales et aux aspirations idéalistes exprimées par le leader

III. Plaidoyer précurseur du mouvement d'indépendance de la Guinée et de l'Afrique noire française

Extrait du document:

A l'instar des philosophes éclairés du XVIII ème siècle et comme le remarque justement Lansiné Kaba, Sékou Touré semble se plaire à évoquer, dans la première partie de son discours, des idées générales et universelles telles que le destin et l'histoire, le bien et le mal, la servitude et la liberté, le progrès et le héros, glorifiant ainsi la marche de l'évolution humaine. Ces considérations, qui font l'objet de tout le premier paragraphe, permettent à l'orateur d'amorcer en douceur les critiques acerbes, distillées tout au long du texte, contre le système colonial. Conscient de l'importance cruciale de son discours, Sékou Touré, se sert, dès le départ, d'un langage philosophique savant, choisi à dessein, qui permet de mettre en relief un message politique mais aussi, comme le souligne Lansiné Kaba, qui sert à «impressionner l'interlocuteur et l'auditoire par l'érudition de l'orateur»...

Commentaires