Discours de François Mitterand lors du transfert des cendres de Jean Monnet au Panthéon le 9 novembre 1988 Commentaire de Texte by alexa

Discours de François Mitterand lors du transfert des cendres de Jean Monnet au Panthéon le 9 novembre 1988
Commentaire du Discours de François Mitterand lors du transfert des cendres de Jean Monnet au Panthéon le 9 novembre 1988 qui renvoie à la question de la mémoire et à l'utilisation politique qu'on en fait.
№ 31466 | 1,625 mots | 6 sources | 2015 | CH
Publié le juil. 31, 2015 in Histoire , Questions Européennes
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A l'heure actuelle, et nous pouvons affirmer cela sans trop craindre de se tromper, tout est mémoire : mémoire des anciens, mémoire des combattants, mémoire d'une civilisation etc., mémoire que l'on cultive, que l'on transmet à travers l'Histoire et que l'on transforme en mémoire collective par la célébration des grands hommes parmi lesquels ceux qui ont inspiré le développement de la construction européenne.

1. Problématique
2. Introduction
3. Discours de François Mitterrand, Président de la République, lors du transfert des cendres de Jean Monnet au Panthéon

Extrait du document:

Après une évocation lyrique - des origines et de l'enfance de Jean Monnet, de ses débuts et de la figure du père -, qui vise à mettre en avant une des caractéristiques dominantes de sa personnalité à savoir l'anonymat du travail et de la perfection, Mitterrand honore l'œuvre de Monnet en retraçant les formes nombreuses et diverses de son héritage : la contribution au redressement des monnaies polonaise et roumaine et la modernisation de l'économie française par le biais d'une « économie concertée » ; l'initiative d'une première ébauche en temps de guerre d'une organisation franco-britannique et la proposition de réconciliation franco-allemande.

Commentaires