"Discours de la Méthode" de Descartes Commentaire de Texte by Kleite

"Discours de la Méthode" de Descartes
Commentaire de texte portant sur un passage tiré de la première partie du "Discours de la Méthode" qui traite de l'erreur humaine et de la raison.
№ 9627 | 860 mots | 0 sources | 2009
Publié le janv. 05, 2009 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce texte, la première partie du Discours de Descartes, porte sur l'origine des différentes opinions parmi les hommes et de l'origine de l'erreur. La thèse de Descartes selon laquelle :'Tous les hommes sont doués de raison, mais que tous n'en usent pas comme il convient pour atteindre la vérité' démentit donc les pensées d'auteurs tel que Aristote, selon qui les hommes sont ‘inégaux par nature'.

I. L'affirmation de l'universalité de la raison ou ‘bon sens'

II. Les différents usages de la raison

Extrait du document:

Par ailleurs, Descartes réfute entre autres la pensée d'Aristote selon qui :'Quelques êtres, du moment même qu'ils naissent, sont destinés, les uns à obéir, les autres à commander'. Aussi, explique t-il la fausseté de la thèse défendue par Aristote dans la phrase :'La diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par différentes voies', par le fait que l'opinion est le résultat de la ‘voie' ou du chemin par lequel nous conduisons notre pensée. Or il existe plusieurs chemins pour véhiculer nos pensées du fait que nous ne ‘considérons pas les mêmes choses', et cela dû au fait que nous n'avons pas tous les mêmes points de départ ni les mêmes points d'arrivé. Aucune opinion n'est donc ‘meilleure' que l'autre, elles sont simplement différentes puisque résultent d'une méthode de travail différente autrement dit d'usages différents de la raison, d'où la diversité de celles-ci.
Descartes réfute de même ‘qu'il est assez d'avoir l'esprit bon', avoir l'esprit bon que l'on peut définir comme avoir des ‘facultés de l'esprit'. Il entend donc que pour une personne, avoir des facultés mentales largement développées ne lui suffiraient pas, autrement dit, il lui faut une méthode qui lui permettrait le principal qui est ‘de l'appliquer bien'. Car c'est une chose de développer ses facultés mentales, mais c'en est une autre que de chercher et découvrir la vérité.

Commentaires