Ecole et Société Commentaire de Texte

Ecole et Société
Commentaire de textes sur les limites de la méritocratie et de la démocratisation de l'enseignement français contemporain.
№ 16784 | 1,415 mots | 0 sources | 2010
Publié le juin 14, 2010 in Sciences de l'Education , Sociologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le commentaire se fait à partir des cinq documents suivants :
- "l'enseignement de l'ignorance et ses conditions modernes" de JC. Michea
- "La barrière et le niveau. Etude sociologique sur la bourgeoisie française moderne" de E. Goblot , chapitre VI
- « Regards sur le système éducatif français », Ministère de l'Education Nationale
- « L'Education Nationale tente depuis vingt ans de corriger les inégalités scolaires et de promouvoir la méritocratie », Le Monde
- « L'échec à l'université des « enfants de la démocratisation » de S. Beaud

Dans l'histoire contemporaine, l'éducation et ses limites ont beaucoup posé problème. En effet, la méritocratie est apparue d'abord dans les démocraties libérales comme la solution au problème du renouvellement des classes sociales. Aujourd'hui, la méritocratie dans l'éducation a été énormément démystifiée, notamment par son incapacité à déconstruire ce renouvellement. Ainsi, l'école en France semble incapable de trouver les solutions adéquates pour se rénover, ce qui semble d'autant plus difficile à l'heure où même la démocratisation de l'enseignement semble avoir échouée.

1. La démocratisation de l'enseignement : un pansement à l'échec de la méritocratie ?
2. A nouveau contexte, nouveaux obstacles

Extrait du document:

La démocratisation de l'enseignement devient le seul espoir pour sauver la valeur libérale et bourgeoise du mérite. Ainsi on a fondé le collège unique, facilité l'accès au lycée et peu à peu ouvert les universités. Les classes populaires ont effectivement obtenus un socle culturel plus complet. Par ailleurs, une partie conséquente de la « culture générale » est aujourd'hui partagée par tous. Ainsi, on a fait en sorte, avec plus ou moins de réussite, que la culture conditionne moins l'avenir professionnel.

Commentaires