« Entretiens », Épictète - livre I, chap 1 Commentaire de Texte by vivi75

« Entretiens », Épictète - livre I, chap 1
Commentaire des pensées 7 à 12, issu du chapitre 1, livre I de l'ouvrage « Entretiens » d'Épictète se demandant en quel sens, selon la pensée stoïcienne, la conduite morale est le seul sentier qui mène à l'aponie et à l'ataraxie.
№ 25363 | 3,500 mots | 0 sources | 2009 | FR
Publié le juil. 21, 2011 in Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans les « Entretiens » d'Épictète, et plus précisément dans le passage qui fait l'objet de notre commentaire (I, 1, 7-12), le bonheur que tout stoïcien tente d'atteindre semble reposer sur une distinction fondamentale entre « ce qui dépend de nous » et « ce qui ne dépend pas de nous », c'est-à-dire, respectivement, entre mon activité et ma passivité vis-à-vis de tout événement, toute circonstance, tout être, tout fait. Et puisque ces notions d' « activité» et de « passivité » invoquent celle de « responsabilité morale », notre étude se penchera essentiellement sur ce rapport éthique/bonheur, soutenu par une physique déterministe, et l'argument de la divinité.

Extrait du document:

Ainsi, si le bonheur ne dépend effectivement que de notre pouvoir d'« user correctement de nos représentations », si ce pouvoir me permet, en effet, de ne jamais être « empêché, ni entravé », c'est du côté de la physique, de l'éthique et de la conception de la divinité chez les stoïciens que nous pourrons comprendre comment est-ce que, ce qui, communément, me semble être un hasard, puisse me retirer une jambe et provoquer une douleur physique sans que mon bonheur en soit affecté.

Commentaires