"Hippias Majeur" de Platon Commentaire de Texte

"Hippias Majeur" de Platon
Commentaire du dialogue entre Hippias et Socrate issu de l'oeuvre 'Hippias Majeur' de Platon condamnant la capacité de réflexion des sophistes.
№ 14874 | 1,845 mots | 1 source | 2010
Publié le avr. 16, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Platon est un philosophe célèbre de l'Antiquité. Il tente, grâce à Socrate, son personnage littéraire, de poser les problèmes philosophies contemporains et de les résoudre. L'auteur soutient la thèse que les sophistes renommés comme d'illustres penseurs et instructeurs de leur ne temps, ne possèdent qu'une ombre futile et dérisoire de la réflexion ; leurs connaissances ne dépassent pas le monde du concret, et ils se bornent aux choses dans leur ensemble, sans chercher à aller en profondeur, à décortiquer les problèmes, à faire preuve de réflexion. Il est donc peu intéressant d'avoir la connaissance sans l'utiliser pour réfléchir. Platon se justifie en prenant comme problématique un débat philosophique important et non futile : qu'est-ce que le Beau ? Qu'est-ce qui rend une chose belle ? Il cherche une définition du Beau, universelle, objective et immuable. Pour corroborer la thèse, Platon met en valeur la capacité de réflexion d'un illustre sophiste, Hippias, dans une dialogue entre ce dernier et Socrate.

I. La mise en place de la problématique entre les deux personnages
II. Exemple d'Hippias et la réaction de Socrate
III. La remise en question de l'idée d'Hippias par Socrate

Extrait du document:

Notre sophiste, tentant d'éclaircir le sujet de la question reformule la problématique en demandant si Socrate veut savoir quelle chose est belle. Première erreur d'Hippias qui voit ici la problématique comme quelque chose de subjectif, propice au don d'exemples.
  • Exposé sur la condamnation de l'art par Platon.
    № 15957 | 5,780 mots | 0 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait de l'ouvrage « Phédon », de Platon traitant du rapport des hommes avec la mort, par opposition à la vision du philosophe. (pdf)
    № 23880 | 2,460 mots | 1 source | 2011 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du texte "allégorie de la caverne" extrait du livre "La République" de Platon mettant en scène un discours entre Socrate et Glaucon.
    № 26690 | 1,180 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires