Instruction pour la visite des paroisses Commentaire de Texte

Instruction pour la visite des paroisses
Commentaire du texte "Instruction pour la visite des paroisses", visant à comprendre comment l'Église souhaite se réformer en voulant encadrer et contrôler les prêtres ainsi que les fidèles afin d'arriver à une christianisation en profondeur.
№ 18242 | 3,620 mots | 4 sources | 2010
Publié le juil. 28, 2010 in Religion , Questions Sociales , Théologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce document "Instruction pour la visite des paroisses" est extrait de l'ouvrage « Les actes de la province ecclésiastique de Reims ». C'est une source normative puisqu'il contribue à organiser la vie du royaume. En effet, l'auteur du texte désire ce qui est écrit mais ce n'est pas forcément ce qui se passe au sein de la société. Ce texte est une instruction c'est-à-dire un ensemble de directives pour mener à bien une mission. En fait, ce document est un guide pour effectuer les visites pastorales en estimant ce que doivent être les prêtres et les fidèles idéaux. Ce texte est un acte officiel puisqu'il émane d'une autorité publique. L'auteur est probablement Jean Gerson (1363-1429), nu célèbre théologien et prédicateur de la fin du Moyen Age. Il est le fils d'un artisan instruit et reçoit en 1377, la tonsure à Reims. Ce texte nous montre que lors de sa visite pastorale, l'évêque se doit de mener une enquête au sein de sa paroisse non seulement sur la formation ainsi que sur les connaissances intellectuelles et religieuses des prêtres mais également sur les paroissiens afin de veiller à en faire des « chrétiens conformes ».

I. L'évêque : responsable de son diocèse
II. L'enquête menée par l'évêque montre la volonté de l'Église d'améliorer la formation et l'instruction des prêtres
III. L'évêque : un contrôleur de la vie des fidèles

Extrait du document:

Grâce à la disposition numéro 41, l'Église a également par l'intermédiaire de l'évêque un regard sur l'éducation. Ainsi, l'évêque doit se renseigner sur le nombre d'écoles. Pour l'Église, « la réforme […] doit commencer par les enfants » (l.81-82). Par conséquent, les enfants apprennent les principes fondamentaux de l'Église, de la religion et de la foi. Enseigner dès le plus jeune âge, c'est éviter que ces adultes en devenir ne fasse des erreurs dans la pratique de la religion ce qui les empêcherait d'obtenir le salut de leur âme.

Commentaires