L'adresse des 221 Commentaire de Texte

L'adresse des 221
Commentaire de l'adresse de la Chambre des Députés faite au Roi Charles X en 1830 dans laquelle on peut deceler les attentes des députés vis à vis de Charles X.
№ 12989 | 3,140 mots | 13 sources | 2008
Publié le oct. 31, 2009 in Histoire
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Une adresse est, dans une monarchie parlementaire, un discours voté par les députés, prononcé par le président du conseil qui répond au discours du trône émis par le Roi lors de l‘ouverture de la session parlementaire.
Cette adresse a été votée à 221 voix contre 181, 30 ne se prononçant pas ce qui aurait pu changer l'issue du vote. Elle garde le nom d'«adresse des 221» en raison du nombre de ceux qui l'ont votée. Il y a eu plusieurs jours de débats : des personnes comme Guernon-Ranville ont essayé de défendre le gouvernement : ce fut la «défensive royale», en vain, d'autres comme Conny ont voté le rejet de l'adresse.

I. L'adresse des 221 ou une flatterie détournée
II. «Coblence ! Waterloo ! 1815 !»
III. Despotisme royaliste ou anarchisme gouvernemental ?

Extrait du document:

Le journal des débats écrivait le 29 janvier 1830 : «Entre le Ministère et la Chambre, il n'y a pas de transaction possible. Il faut que l'un ou l'autre se retire.» Cette phrase résume bien le problème qui se pose depuis plusieurs mois. En effet, si Louis XVIII mena tout au long de son règne une politique conciliatrice : essayant d'unir la France de l'Ancien Régime, celle de la Révolution et celle de l'Empire ; son frère cadet, le futur Charles X n'est pas du même avis. Après le gouvernement de Villèle, et celui de Martignac, qui ne lui plaisait pas. Le roi fit un ministère «selon son cœur», composé d'ultras-royalistes tel que le Prince de Polignac, Bourmont ou la Bourdonnaye.
  • Commentaire d'un extrait de "L'Homme qui rit" de Hugo, partie II, livre 7, chapitre 4 se demandant comment Josiane, en élevant Gwynplaine dans l'ivresse d'une ferveur transcendante, l'entraîne dans l'abîme du chaos le plus total.
    № 28324 | 3,060 mots | 0 sources | 2012 | FR | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • "Ce qui donne le plus à penser est ce que nous ne pensons pas encore". Sujet de philosophie pour Licence premier semestre de Psychologie avec Philosophie en matière mineure.
    № 36 | 1,200 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Sujet: Tandis que Louis JOUVET écrit : « L’essentiel d’une œuvre dramatique, c’est le texte. Tout l’art du comédien est un art de dire », Antonin ARTAUD définit ainsi les remèdes à apporter à la crise du théâtre : « Le théâtre, art indépendant et autonome
    № 46 | 5,500 mots | 0 sources | 2007 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires