L'article "torture" de Voltaire Commentaire de Texte

L'article "torture" de Voltaire
Commentaire de cet extrait du "Dictionnaire philosophique" de Voltaire, à travers lequel l'auteur dénonce l'atrocité de l'usage de la torture par les Romains.
№ 10548 | 870 mots | 0 sources | 2006
Publié le mars 29, 2009 in Histoire , Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1764, Voltaire fait paraître à Genève un "Dictionnaire philosophique" portatif ayant pour objectif de rendre accessible à tous ce qui relève habituellement des spécialistes. Au travers de cet article, Voltaire montre le parallèle entre la progression de la cruauté de la « question » et l'accoutumance à l'horreur dont l'épouse du magistrat est capable selon les lois de la nature humaine non réfléchies. Puis, Voltaire élargit un point de vue « professionnel » à la dimension de tout un peuple : les français. Il montre la perversion de la notion d'humanité : en effet, la perte d'un territoire gagné par la force d'homme. L'exemple en est donné dans le traitement infligé au Chevalier De La Barre.

Extrait du document:

L'argumentation de Voltaire utilise un registre dominant, l'ironie à laquelle on pourrait ajouter des passages pathétiques. Ces registres ont leur fonction propre et se complètent. Il s'agit ici de mettre en évidence que le respect de la personne humaine doit toujours l'emporter sur les justifications institutionnelles. L'un de ces mécanismes est de mêler à un énoncé dénoté un terme inattendu : « que le magistrat » applique à la Grande et la Petite Torture et qu'il s'en donne le plaisir, crée un effet dévastateur. La Justice est dévoyée de sa fonction en satisfaisant le sadisme individuel et collectif. Le fait qu'un médecin soit présent, en lui-même suffisamment absurde, met la situation en racine utilisé dans ce contexte, comme par « collage » met en relief le cynisme ordinaire de la justice en lui rendant son horreur. Dans cette première partie, l'ironie produit un choc violent par rapport à la description du suspect : l'accumulation des adjectifs pathétiques (« pâle », « couvert de vermine »…) souligne l'effet déshumanisant du cachot. Dans la seconde partie, Voltaire se réfère à une réalité juridique : la charge du magistrat d'acheter mais le terme « prochain » à une connotation évangélique. La justice de « droit divin » est en contradiction totale avec sa propre religion. Le terme « expérience » laisse croire que la torture est un acte inoffensif et quasi-scientifique. Le dialogue entre le magistrat et son épouse montre la conscience tranquille d'une tâche routinière.
  • Dissertation, s'appuyant sur le roman "Candide" de Voltaire et visant à déterminer dans quelle mesure cette œuvre constitue une vive critique de la société.
    № 19613 | 1,260 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'ouvrage "les Lettres philosophiques" de Voltaire dans lequel il valorise la société anglaise en critiquant sournoisement la société française. (pdf)
    № 29228 | 1,210 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture sur le livre "Micromégas" de Voltaire dans lequel l'auteur cherche à faire réfléchir le lecteur sur la notion de relativité.
    № 23838 | 2,560 mots | 0 sources | 2011 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires