"L'avenir d'une illusion", Freud Commentaire de Texte

"L'avenir d'une illusion", Freud
Commentaire de "L'avenir d'une illusion" de Freud dans lequel il est question de l'autorité morale de la religion et de la justification d'un acte ou d'une punition à travers la religion ou un autre moyen.
№ 18696 | 2,900 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 08, 2010 in Philosophie , Psychologie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Sigmund Freud (1856 – 1939) était un médecin neurologue, connu pour avoir inventé la psychanalyse, le fait de vouloir analyser. Dans ce texte, Freud critique le fait que l'on impose Dieu, donc la religion, comme celui qui fixe les lois morales, c'est-à-dire les valeurs d'une civilisation et les rende par conséquent rigides. Il développe ici une théorie qui vise à montrer que l'absence de Dieu permettrait un comportement moins dangereux et moins capricieux si l'on justifiait les « lois et décrets culturels » (l.11) par un fondement social et non religieux. Pour expliquer ce texte, nous le diviserons en trois parties successives expliquées en détail. En un premier temps (l.1-l.8) l'étude se portera sur comment Freud décrit la situation contemporaine à l'écriture du texte en ce qui concerne les lois morales, puis en un second temps, elle expliquera (l.8-l.15) comment il arbore un avantage de l'absence de Dieu en dénoncant l'impossibilité de concilier certains dispositifs moraux avec Dieu. Enfin un troisième temps (l.15-l.22), comment il développe cet avantage en montrant que l'absence de Dieu permettrait un progrès de l'humanité et une amélioration des rapports entre humains, grâce à l'absence de rigidité (donc de Dieu) qui empêche d'une certaine manière l'humain de se sentir libre.

Extrait du document:

On enlève donc aux valeurs leur rayonnement, leurs aspects symboliques qui impressionnent et intimident. Ceci pourrait nous amener à penser que la crédibilité de certains interdits est ainsi remise en question, mais Freud réfute cela en expliquant qu'au contraire on assure leur existence dans une société qui croit de moins en moins en Dieu, puisqu'on y trouve une autre justification que celle de Dieu pour interdire quelque chose. Freud explique donc dans cette première partie pourquoi il y a un risque au fait de justifier des interdits par la religion, puisque cela implique qu'on peut refuser ces interdits sous prétexte qu'ils ne sont pas valables pour soi-même tant que l'on ne croît pas en Dieu.
  • Fiche de lecture sur "les Cinq leçons de la psychanalyse", qui est basé sur le cours donné par Freud en 1904 à la Clark University et publié originellement dans l’American Journal of Psychology en 1908.
    № 6630 | 2,450 mots | 0 sources | 2007 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de texte extrait de l'"Introduction à la psychanalyse", dans lequel Freud explique les mécanismes des actes manqués.
    № 1453 | 760 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'ouvrage « Métapsychologie », de Freud visant à déterminer la nature de l'inconscient, son origine, et décrivant l'organisation d'une psychanalyse.
    № 18893 | 1,440 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires