« L'Enéide », Virgile - chant VI Commentaire de Texte by aidodevoir

« L'Enéide », Virgile - chant VI
Commentaire du chant VI : Le mépris de Didon, issu de l'œuvre « L'Enéide », de Virgile et visant à comprendre comment Virgile met en scène la rencontre d'Enée et de la reine Didon.
№ 19280 | 1,005 mots | 0 sources | 2009
Publié le août 25, 2010 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Poète élégiaque du 1er siècle avant Jésus-Christ, Virgile fit des études en littératures grecque et latine, en rhétorique et en philosophie dans différentes villes. Protégé par un homme d'Etat, il se consacre entièrement à l'écriture. Il passa la majeure partie de sa vie à Naples excepté son voyage en Grèce où il se rendit afin de parfaire son œuvre l'Enéide. Dernière œuvre de Virgile, l'Enéide est un poème épique en douze livres écrit à la gloire de Rome et de son prince Octave Auguste. Partant de la légende qui rattache Rome à un fondateur mythique venu de Troie, Virgile narre le voyage puis l'établissement du Troyen Enée en Italie, où il jette les fondements de la future puissance romaine. Notre extrait est tiré de ce chef d'œuvre, et plus précisément du chant VI des vers 450 au vers 474. Cette descente aux enfers, aussi appelée catabase, constitue sans doute le passage le plus célèbre de l'époque d'Enée. Cette catabase constitue en quelque sorte un voyage initiatique d'Enée qui, menée par la Sibille, découvre le pays des morts. Enée parcourt ainsi les différentes régions des Enfers. Le passage que nous étudions se déroule précisément au moment où il rencontre la reine Didon, après avoir pénétré dans les Enfers. Dans le passé, Enée et Didon étaient tombés amoureux mais, appelé par son destin, Enée avait du partir. Ne pouvant supporter la solitude, la reine Didon s'était suicidée.


I. Présentation des lieux (vers 450 à 451)
II. Evocation de l'attitude d'Enée (vers 452 à vers 468)
III. Evocation de l'attitude de la reine Didon (vers 469 à vers 474)

Extrait du document:

La première réaction d'Enée lorsqu'il voit Didon est l'émotion : il est ému en reconnaissant la reine Didon qu'il ne fait pourtant que deviner puisqu'elle est désormais « per umbras obscuram » (parmi les ombres, sombre silhouette). Le fait qu'il l'a reconnaisse alors qu'elle est « obscuram » fait d'Enée quelqu'un de perspicace.
  • Commentaire composé d'un extrait du chant VI de l'oeuvre de Virgile portant sur "La catabase" qui est un passage phare de L'Enéïde, dans lequel l'auteur fait preuve d'une grande virtuosité poétique.
    № 12365 | 2,160 mots | 0 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du Chant VI intitulé "Enée descend aux enfers" extrait de "L'Enéide" de Virgile évoquant la catabase qui constitue un voyage initiatique d'Enée lui permettant de découvrir le pays des morts mais également ses propres descendants.
    № 19172 | 1,285 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du Chant VI intitulé "Enée rencontre son père" extrait de "L'Enéide" de Virgile évoquant la rencontre d'Enée et de son père, Anchise, dans les Enfers.
    № 19184 | 1,275 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires