« L'héritage refusé. La crise de la reproduction sociale de la paysannerie française », Patrick Champagne Commentaire de Texte

« L'héritage refusé. La crise de la reproduction sociale de la paysannerie française », Patrick Champagne
Commentaire du 7ème article de l'ouvrage « L'héritage refusé. La crise de la reproduction sociale de la paysannerie française », de Patrick Champagne dans lequel l'auteur fait un état des lieux de l'agriculture au début du XXIème siècle.
№ 23454 | 1,055 mots | 1 source | 2010
Publié le mars 30, 2011 in Etudes Agricoles , Économie , Histoire
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Patrick Champagne est un sociologue proche de Bourdieu. Il fait appelle à beaucoup de concepts de Bourdieu (tout particulièrement la reproduction sociale). Il est chercheur en sociologie à l'INRA (institut scientifique de recherche agronomique publique) depuis 1973 puis enseignant à l'Université Paris I (Panthéon-Sorbonne) et à l'Institut d'études politiques de Toulouse. Il s'intéresse aux enquêtes d'opinion et à la diffusion de la pratique des sondages après 1982. Dans le septième article de l'ouvrage (page 249 à 276) « L'héritage refusé. La crise de la reproduction sociale de la paysannerie française », il fait un état des lieux de l'agriculture au début du XXIème siècle. Le début de l'article donne le ton. La population active des agricoles est « depuis longtemps en diminution constante, les quarante dernières années marquant même une accélération de l'exode agricole ». Il appuie ses propos sur des données statistiques. De 85% d'agriculteurs issus du milieu agricole en 1953, on passe à 90% en 1985. L'entrée dans la profession est massivement le fait d'enfants d'actifs agricoles. C'est un phénomène d'endo-reproduction.

Extrait du document:

L'autre explique que dans les années 80, il y avait au moins un des enfants reprenait l'exploitation agricole. Les exploitations disparaissent elle-même en même. En 1982 environ 85% des exploitations n'avaient pas de successeurs. Celles qui avaient un successeur étaient des exploitations de grande taille. Cependant, Patrick Champagne observe que les toutes petites cultures permettaient de vivre : « La possession d'une exploitation, même de petite taille, permet toujours au ménage de vivre. ». Ce n'est pas l'économie pure qui empêche ça.

Commentaires