L'industrie textile en France au XIXe siècle Commentaire de Texte

L'industrie textile en France au XIXe siècle
Etude qui s'intéresse à la modernisation des différentes spécialités de l'industrie textile française au cours du XIXe siècle en s'appuyant sur 5 documents.
№ 18642 | 3,650 mots | 9 sources | 2010
Publié le août 04, 2010 in Économie , Histoire , Sociologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au début du XIXe siècle, l'influence de l'Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles) se fait encore sentir dans l'économie française. Toutefois, certains secteurs tels que la métallurgie et le textile commencent à se moderniser, réalisant ainsi ce que l'on connaît aujourd'hui comme la première révolution industrielle. Cela favorise ainsi un véritable essor économique dans tout le pays tout au long du XIXe siècle et lui permet de rivaliser avec d'autres puissances européennes qui se modernisent elles aussi. Par quels moyens la première révolution industrielle permet-elle à l'industrie textile française de se moderniser et ainsi rivaliser avec les autres grandes puissances industrielles mondiales ?
Il faut, pour pouvoir répondre à cette question, étudier le perfectionnement progressif des moyens de production, avant d'étudier la mise en place d'une production de masse qui contribue à l'essor économique du pays. Enfin, il s'agit de voir la qualité de certains produits textiles qui font de la France l'une des grandes puissances de l'industrie textile.

Extrait du document:

Cet essor économique du pays et de l'industrie textile en particulier passe par une production de masse et pour les masses, ainsi que l'écrit A. Blanqui (doc.2) l.8-11 : « on doit travailler en général pour les masses, c'est-à-dire pour la grande consommation qui offre des débouchés sinon plus avantageux, du moins plus assurés que les consommations de luxe. Nos filateurs doivent s'occuper surtout et avant tout du perfectionnement de leur fabrication des numéros moyens et bas ». Il montre ici que la production de coton doit servir avant tout au plus grand nombre de consommateurs possible, et ne pas cibler seulement quelques élites de la société.

Commentaires