La Communauté européenne de Défense (CED), selon Raymond Aron Commentaire de Texte by jacquesdupont

La Communauté européenne de Défense (CED), selon Raymond Aron
Commentaire étudiant un article de Raymond Aron paru dans le Figaro du 3 septembre 1954, où il traite de l'échec de la création d'une Communauté européenne de Défense (CED), à laquelle il était favorable.
№ 29501 | 4,250 mots | 7 sources | 2013 | FR
Publié le avr. 03, 2013 in Histoire , Philosophie , Sciences Politiques
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans cet article, paru dans le Figaro le 3 septembre 1954, Aron nous parle d'abord des inconvénients du refus de la CED de la ligne 1 à la ligne 7, ensuite il aborde les raisons de l'échec de ce projet de la ligne 8 à 38. Puis il présente les risques et les perspectives liés au refus de la CED des lignes 39 à 59, et enfin il conclut dans les 4 dernières lignes. En effet, Le Figaro est dans un premier temps hésitant sur la position à adopter vis-à-vis de la CED, sa direction n'y devient tout à fait favorable qu'à partir de 1952. Raymond Aron y fera alors campagne contre la neutralisation de l'Allemagne, dont il estime que le réarmement est une nécessité pour combler le vide militaire du centre de l'Europe. Il prédit même, le 20 décembre 1953, que réarmer l'Allemagne obligera les Soviétiques à proposer une négociation générale. Même après l'abandon de la CED, le journal ne cessera de mettre en avant l'importance de la solidarité atlantique et européenne.

I- La CED : une réponse à une situation d'urgence ...
II- ... qui ne résiste pas à l'apaisement des tensions

Extrait du document:

L'auteur de cet article, Raymond Aron, semble considérer que les Français ne sont pas concernés ou bien préparés à l'idée d'une Union européenne, comme il le dit à la ligne 48. Cependant, les sondages enregistrés durant les quelques années après la guerre et pendant « la querelle de la CED », c'est le nom donné au débat de la CED dans la presse, montrent que les partisans d'une union de l'Europe sont très largement majoritaires en France. Par exemple en décembre 1947, 61 % des personnes interrogées sont favorables à la création des États-Unis d'Europe, 29 % sont sans opinion (neutres), et 10 % sont contre.

Commentaires