"La conjuration de Catilina" de Salluste Commentaire de Texte

"La conjuration de Catilina" de Salluste
Commentaire portant sur "La conjuration de Catilina" de Salluste (XXXVI-XXXIX, XLVIII) où l'auteur réfléchit sur les causes de l'érosion des valeurs romaines.
№ 12954 | 3,070 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 26, 2009 in Histoire
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Conjuration de Catilina est une des trois œuvres littéraires de Salluste, auteur romain du Ier siècle avant JC. Né à Amiterne en Sabine en 86 avant JC, il est décédé à Rome en 36 ou 35 avant JC. Salluste est issu d'une famille libre de souche plébéienne. Il reçoit une solide éducation et mène une carrière politique à Rome: tribun en -52, il s'oppose au parti aristocratique et à son chef Pompée, puis, est ensuite exclu du sénat pour immoralité. Lorsque la guerre civile éclate, il rejoint César en Gaule, ce qui lui permet d'être réhabilité dans la vie politique romaine et de poursuivre son cursus honorum.

1) Un contexte de crise à Rome
2) La composition « sociale » des conjurés
3) La découverte de la conjuration

Extrait du document:

Salluste évoque dans son récit le cadre politique qui a précédé cette conjuration. Le consulat de Pompée et Crassus (l. 67-68) est mis en place dès -70, malgré les réticences du Sénat. En effet, ce dernier, n'était pas disposé à conférer des pouvoirs aussi importants à ces deux personnages. Cependant, les victoires que ces deux hommes ont gagnées, sont un réel soulagement pour la cité qui apprécie ces nouveaux consuls. Crassus avait « maté » la révolte de Spartacus en -73-71 et Pompée, vaincu Sertorius en Espagne. Le climat dans la cité était alors à l'apaisement et à l'union. La restauration de la puissance tribunitienne (l. 68) est principalement illustrée par le droit que possèdent à nouveau les tribuns de la plèbe: pouvoir proposer des lois au peuple et s'opposer à toute initiative des autres magistrats (l. 69-71), prérogative qu'ils avaient perdue sous Sulla.
  • Travail de recherche sur les liens que noue l'artiste Sophie Calle entre l'art et la vie, d'après les réflexions issues d'un séminaire de lettres intitulé "Dandys, esthètes et performers". (pdf)
    № 17321 | 2,125 mots | 11 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'une lettre que Salluste écrit à César en lui expliquant les problèmes de la fin de la République Romaine et dans laquelle il lui soumet quelques solutions.
    № 2200 | 2,430 mots | 0 sources | 2007 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'arrêt rendu par la Cour de Cassation portant sur le règlement amiable.
    № 13264 | 2,955 mots | 2 sources | 2009 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires