"La Crise de l'esprit" de Valéry, Lettre 1 Commentaire de Texte by Maaays

"La Crise de l'esprit" de Valéry, Lettre 1
Commentaire de la première lettre de "La Crise de l'esprit" de Paul Valéry, se demandant comment l'auteur parvient à retranscrire par lʼécriture lʼinstabilité de lʼesprit humain qui caractérise le passage à la paix. (pdf)
№ 29541 | 1,630 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le avr. 07, 2013 in Littérature , Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le texte étudié, visible dans le document, commence par "Maintenant, sur une immense terrasse d'Elsinore..." et se termine par "...je ne sais
quoi sous un nom russe ?"

Au lendemain de la première Guerre Mondiale, l'Europe dévastée doit se reconstruire. Les dégâts sont d'abord matériels bien sur, mais le choc, la désillusion, est intellectuelle. Comment reconsidérer l'évolution de l'être Humain dans le monde après l'avoir vu rétrograder à un tel degrés d'atrocité ? C'est bien la question que se pose Paul Valéry lorsqu'il publie en 1919 un ensemble de lettres regroupées sous le titre de La crise de l'esprit.
L'extrait que nous allons étudier constitue la conclusion de la première lettre du recueil et traite de la place de la création et des possibilité d'évolution de ce nouvel homme intellectuel et las dans le nouveau monde qui s'offre à lui.

1. Errance dans l'univers d'Hamlet : parallélisme référentiel
2. Lassitude de la répétition éternelle du passé : abandon des ambitions transcendantes

Extrait du document:

La première Guerre Mondiale a en effet fait réaliser à lʼintellect européen que les découvertes, les avancées techniques qui ont à la base pour objectif le confort humain et lʼallégement de la pénibilité finissaient détournées pour l'amener à son propre anéantissement. Cʼest ce quʼillustre «lʼhomme volant» de Léonard de Vinci censé «prendre de la neige à la cime des monts pour les jeter, les jours de chaleur, sur le pavé des villes». Cet idéal enfantin et pacifique ne peut que faire sourire amèrement le lecteur qui par connaissance de lʼHistoire peut rapprocher cela à la découverte de la fission
nucléaire qui, étant seulement à son origine une nouvelle source dʼénergie extrêmement puissante et annonçant un potentiel infini de découvertes, finit par dévaster le Japon.

Commentaires