« La crise de l'État providence », Pierre Rosanvallon Commentaire de Texte

« La crise de l'État providence », Pierre Rosanvallon
Synthèse de l'œuvre « La crise de l'État providence », de Pierre Rosanvallon se demandant si l'État providence, en tant que forme sociale et politique, peut continuer à rester le seul support des progrès sociaux et l'unique agent de la solidarité sociale.
№ 16447 | 2,525 mots | 0 sources | 2010
Publié le juin 01, 2010 in Économie , Histoire , Sociologie , Questions Sociales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'auteur est Pierre Rosanvallon, né en 1948, il est aujourd'hui considéré comme un historien et intellectuel français. Ses travaux portent principalement sur l'histoire de la démocratie, et du modèle politique français, ainsi que sur le rôle de l'État et la question de la justice sociale dans les sociétés contemporaines. L'œuvre « La crise de l'État providence » a été écrite en 1981. La thèse centrale établie par l'auteur est que « L'État providence serait malade ». Les dépenses sanitaires et sociales augmenteraient beaucoup plus vite que les recettes. Mais, dans un contexte de crise, l'État providence a joué un rôle positif en amortissant les effets de cette dernière.
L'Hypothèse de l'auteur est, qu'il faut déborder du cadre de l'État providence pour surmonter les tensions qui s'expriment à son propos.

I- La crise de l'État providence
II- Le libéralisme, de la crise de l'État providence à la théorie de société sans État
III- État providence et société solidaire

Extrait du document:

L'équité, qui est le concept clef de la théorie de la justice est associé à l'absence d'envie. A l'origine de ce concept il ya des auteurs comme Nozick, Rawls ou encore Tocqueville. Rawls et Nozick, quant à eux, pensent que l'envie est la marque de la limite de la rationalité des individus. L'idée même d'espace politique en devient vide de son sens.

Commentaires