La Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen Commentaire de Texte by plumovent

La Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen
Commentaire sur le texte de la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen du 26 août 1789. Analyse des idées politiques qui en émanent et de sa postérité.
№ 1503 | 2,865 mots | 5 sources | 2007
Publié le oct. 16, 2007 in Droit , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Tout en restant un symbole, la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen est devenue une garantie concrète et efficace des droits classiques.

I/ Inspirée par des sources anciennes, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen apparaît néanmoins comme révolutionnaire par la proclamation de droits naturels et politiques

A) La reconnaissance de droits naturels
B) Les principes d’organisation politique

II/ Toutefois, la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen fait de tous temps l’objet de nombreuses controverses sur sa portée et son contenu

A) Une déclaration trop abstraite et trop formelle ?
B) Une déclaration incomplète ?

Extrait du document:

Après des moments marquants du début de la Révolution française, comme la prise de la Bastille ou l’abolition des privilèges, les députés de l’Assemblée constituante, qui par le serment du jeu de paume le 20 juin 1789 ont juré de ne pas se séparer jusqu’à l’établissement d’une Constitution, vont voter une Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC). Celle-ci sera composée de 17 articles, votés un par un entre le 20 et le 26 août, et introduira la Constitution du 3 septembre 1791.
Aujourd’hui, la DDHC est mondialement connue. Les droits de 1789 se retrouvent dans les déclarations libérales contemporaines (par exemple, dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui proclame dans son article 1er que '"tous les êtres humains naissent libres et égaux en droit", ou dans les déclarations nationales libérales postérieures à la deuxième Guerre Mondiale comme dans les Constitutions des Etats africains)
révolutionnaire, la DDHC l’est parce qu’elle proclame des principes en totale rupture avec l'Ancien régime, avec deux grands types de droit : des droits naturels, inhérents à l’homme, et des droits politiques droits du citoyen. Toutefois, elle a depuis toujours fait l’objet de controverses non négligeables qu’il convient d’examiner et de discuter.

Commentaires