La musique chez Hegel Commentaire de Texte by Sweetysand

La musique chez Hegel
Commentaire d'un passage du livre "Esthétique" de Hegel, tome 2 pages 337 à 339, dans lequel il definit la grandeur et la limite de la musique.
№ 1754 | 4,100 mots | 0 sources | 2005
Publié le nov. 15, 2007 in Philosophie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La philosophie esthétique de Hegel est fortement structurée : la musique y est moins analysée pour elle-même que pour la place qu’elle occupe dans le vaste système de la philosophie hégélienne, à savoir un moment secondaire. Si Beethoven ou Schubert, contemporains de Hegel, font de la musique, ce n’est pas parce qu’ils ont quelque chose d’original à apporter à l’humanité et à l’histoire de l’Esprit absolu, c’est parce qu’ils n’ont pas encore atteint le stade de la pleine conscience réflexive de soi qu’a atteint le Philosophe par excellence, Hegel.

Extrait du document:

Hegel a formulé trois thèses principales concernant l’art et la musique. D’abord, dans l’épopée de l’Esprit absolu, l’art n’est que le premier moment, la figure que prend l’esprit aux temps archaïques. Il est destiné à être « dépassé et conservé » par la religion, elle-même « dépassée et conservée » par la philosophie. Donc ce qui est dit par l’art sera redit par la philosophie sous une forme supérieure. L’art n’a pas de valeur spirituelle permanente. Sa seconde thèse est que les arts étant des composés de « matière » et d’« esprit », ils se hiérarchisent selon la proportion de ces deux éléments qu’ils comportent. L’architecture est le moins digne des arts, puisqu’elle comporte beaucoup de matière pour peu d’esprit ; la poésie est le plus élevé, puisqu’elle contient un maximum d’esprit tout en étant faite d’un élément quasi-immatériel, les mots. En appliquant ce raisonnement à la musique, on trouve qu’elle occupe une position médiocre, intermédiaire entre poésie et peinture. Enfin sa troisième thèse qui est, elle, spécifique, à la musique. , cet art se déploie dans le temps ; or Hegel analyse l’âme comme temporelle ; la musique aura donc vocation à représenter plus spécifiquement la vie de l’âme.
  • Commentaire portant sur un extrait de "L'Esthétique" de Hegel traitant de l'œuvre d'art ; l'auteur s'y interroge sur la beauté de l'œuvre naturelle et de l'œuvre artistique.
    № 11080 | 1,590 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un passage de l'ouvrage de Hegel dans lequel il analyse les rapports qui existent entre langage et pensée.
    № 13065 | 1,780 mots | 0 sources | 2009 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du passage de "Éveiller l'âme" à "Rien de ce qui est humain ne m'est étranger", extrait de l'ouvrage "Esthétique" de Hegel portant sur la relation entre l'art et les sentiments de l'homme.
    № 15871 | 1,865 mots | 0 sources | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires