"La Politique" d'Aristote Commentaire de Texte by vipr

"La Politique" d'Aristote
Commentaire de texte portant sur un extrait de "La Politique" d'Aristote traitant de la nature de l'homme, de sa place entre le monde animal et la société humaine.
№ 8067 | 1,300 mots | 0 sources | 2007
Publié le sept. 22, 2008 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

‎Dans ce passage tiré de "La Politique d'Aristote", ‎(de « Il est manifeste (...) que la cité fait partie des choses naturelles, à ‎ « c'est ce qui fait une famille et une cité»‎‎) l'homme est défini comme un animal politique. On en déduit qu'il a besoin de la cité pour le ‎devenir. L'homme ‎est indispensable à la cité, La cité est indispensable à l'homme, comme l'homme l'est pour elle.
La cité est un ensemble de familles formées par l'homme. Ces familles sont elle-mêmes créées par ‎la procréation, perpétuation naturelle de toute espèce, et instinct ‎originellement attribué à l'animal.
L'homme est donc animal.

Extrait du document:

L'homme est donc intimement lié à la société ; il est politique (et animal comme ‎nous l'avons vu grâce à son instinct de procréation). Mais par quel moyen est-il possible de créer ‎cette cité d'hommes? Car pourquoi « l'animal grégaire » serait moins animal politique que l'homme? ‎Justement parce qu'il est grégaire : il vit en groupe mais ce comportement est attribué à un instinct, ‎constitué d'actes irréfléchis. La réponse nous est donnée : la nature a fait don du langage, ‎connaissance que seuls les hommes possèdent. Ce serait donc par le langage que la cité se construit, ‎que la politique s'établit.‎

Commentaires