La recherche musicologique aujourd'hui Commentaire de Texte

La recherche musicologique aujourd'hui
Commentaire de trois textes musicologiques portant sur les courants de pensée existant actuellement à propos de la diversification des approches et des méthodes de la musicologie. (pdf)
№ 22086 | 3,100 mots | 12 sources | 2011
Publié le janv. 12, 2011 in Musique
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Analyse critique de trois textes musicologiques :
- Bel Bernard et Vecchione Bernard, « Organiser Babel : musique et sciences de la musique », Journal de Musicologie systématique, Institut de Musicologie, Bratislava, 1994.
- Mache, François-Bernard, « Les universaux en musique et en musicologie », La musique au regard des sciences humaines et sociales, 1997, p177-203.
- Nattiez, Jean-Jacques, « Présentation du cinquième volume,
Unité ou éclatement de la musique ? », Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, L'unité de la musique, Arles,
Actes sud / Cité de la musique, 2007, p17-32.

Depuis bientôt un demi-siècle, la musicologie connait une grande diversification de ses approches et de ses méthodes, due certainement à l'essor des techniques et des technologies. Toutefois, différents courants de pensée existent : certains sont plutôt favorables à cette diversification (courant plutôt européen) et au fait d'appliquer à la musique des méthodes et des techniques venues d'autres disciplines ; d'autres sont par contre opposés à
cette diversification, plaidant l'origine biologique de la musique (courant plus nordaméricain), et se limitent alors à la recherche et à l'étude des « universaux de la musique ».

1. Le premier texte, de Bernard Bel et Bernard Vecchione1, évoque une véritable révolution de la recherche musicologique
2. Dans le second texte, François-Bernard Mâche avance l'hypothèse que pour que la musicologie devienne une discipline autonome, elle doit trouver sa méthodologie propre en synthétisant et en harmonisant les méthodes des autres sciences humaines
3. Le dernier texte présente pourtant un point de vue plus modéré qu'à son habitude, bien qu'il annonce dès le début qu'il déplaira « peut-être à peu près à tout le monde »

Extrait du document:

D'après Nattiez, l'anthropologie culturelle de la musique ne doit exclure aucune musique, mais comparer les manifestations culturelles entre elles pour dresser des typologies générales et répondre à la grande question : « qu'est-ce que la musique ? ». En effet, si on ne parle plus de LA musique, mais DES musiques au pluriel, s'il existe DES musiques dans l'humanité, qu'est-ce que la musique ? Nattiez rouvre ainsi le vaste débat sur les universaux de la musique, et note par la même occasion que nombre de musicologues ne trouvent même pas acceptable de se poser cette question.

Commentaires