"La Vie est un songe" de Calderón Commentaire de Texte by Funambule

"La Vie est un songe" de Calderón
Exposé concernant la thématique du songe dans la pièce de Calderón "La vie est un songe".
№ 28941 | 5,195 mots | 2 sources | 2012 | FR
Publié le oct. 23, 2012 in Littérature , Philosophie , Littérature Etrangère
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans la lignée du célèbre Don Quichotte de Cervantès, dont le personnage éponyme se trouve également confronté à l'illusion, fruit des désirs et des fantasmes de l'imaginaire, Calderón médite dans sa pièce cette grande œuvre du Siècle d'Or dans laquelle les frontières entre songe et réalité sont aussi fuyantes qu'incertaines. Le titre même de la pièce de Calderón introduit les notions de songe et de réalité : cependant, en affirmant que La Vie est un songe, le dramaturge résout de manière inattendue le conflit qui oppose traditionnellement ces deux termes. Un des thèmes majeurs de la pièce est la confusion entre rêve et réalité.

1. Le titre pose d'emblée une équivalence plus que paradoxale : la vie et le songe renvoient l'un à l'autre au point de paraître synonymes
2. L'association de ces deux domaines annonce en fait un des thèmes majeurs de la pièce : la confusion entre rêve et réalité

Extrait du document:

Un des mots les plus fréquents sous la plume de Caldérón est peut-être en effet celui de « confusion ». Entre le rêve et la réalité, les frontières ne cessent de se brouiller. Dès la première journée, Clothalde dit ne plus savoir distinguer l'illusion de la vérité : « Je ne saurais déterminer / si de pareils évènements / sont illusion ou vérité ». De même, le monde apparaît à Clothalde comme un « abîme confus ». Mais c'est sans doute chez Sigismond que l'expérience de la confusion est portée jusqu'à ses limites les plus extrêmes : après sa première journée de règne, il se laisse persuader par Clothalde que son expérience ne fut qu'un songe.

Commentaires