« Le Coup d'Etat permanent », François Mitterrand Commentaire de Texte

« Le Coup d'Etat permanent », François Mitterrand
Commentaire de l'essai politique « Le Coup d'État permanent », de François Mitterrand dans lequel ce dernier critique ouvertement la prise de pouvoir et l'exercice du pouvoir du Général de Gaulle.
№ 16128 | 3,955 mots | 0 sources | 2010
Publié le mai 25, 2010 in Sciences Politiques
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1964, alors que la France est en pleine « République Gaullienne », François Mitterrand, ancien ministre, alors président du conseil général de la Nièvre, publie Le Coup d'État permanent. Dans cet essai politique il mène une étude féroce sur la Vème République, et condamne en tout point le pouvoir exercé par de Gaulle en considérant celui ni plus ni moins que comme un dictateur arrivé au pouvoir par un méprisable coup d'État. Mitterrand expose ainsi la thèse selon laquelle il y a eu conspiration, et que le putsch des généraux qui a eu lieu à Alger en 61 suite auquel il a obtenu les pleins pouvoirs n'a été qu'un complot organisé par ses complices dans le but de semer le chaos et le désarroi dans la population, qui terrifiée s'en est remise entièrement à « l'homme providentiel » (de Gaulle).

I/ « L'ambiguïté de Gaulle » selon Mitterrand
II/ Dérive de sa pratique politique
III/ Des conceptions divergentes de l'usage qu'il fait du pouvoir

Extrait du document:

Cet usage de la démocratie directe se manifeste également dans l'importance qu'ont occupée les référendums sous la république gaullienne. En effet, de Gaulle voit en cet instrument de communication une arme face au « système des partis » qui lui permet d'établir un lien direct avec les français.
  • Dissertation de droit constitutionnel qui pose la question de savoir dans quelle mesure la loi du 3 juin 1958 est l'instrument d'un coup d'Etat d'un point de vue politique et juridique.
    № 12840 | 1,350 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'œuvre « La Souris, la Mouche et l'Homme », de François Jacob retraçant notamment les principales découvertes de la biologie lors de la seconde moitié du XXème siècle tout en proposant une réflexion sur la science.
    № 16343 | 1,135 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant en quoi les prérogatives présidentielles font du gouvernement un organe inutile, comme l'affirme cette citation : « François Fillon et les membres de son équipes sont des fonctionnaires inutiles ».
    № 22250 | 1,900 mots | 0 sources | 2011 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires