Le culte des apparences à l'époque moderne Commentaire de Texte by Triscane

Le culte des apparences à l'époque moderne
Commentaire sur un chapitre tiré du "Traité de l'éducation des jeunes filles" de Fénelon et critiquant l'influence de la mode sur les femmes.
№ 13803 | 3,285 mots | 4 sources | 2009
Publié le févr. 28, 2010 in Histoire , Sociologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le texte qui nous est présenté est un chapitre extrait du "Traité de l'éducation des jeunes filles" de Fénelon où ce dernier combat les idées sur l'éducation féminine du XVIIe siècle et se plaint qu'on ne donne aux femmes que peu d'instruction. Dans son traité Fénelon cherche à donner une autre forme à l'éducation des jeunes filles. Dans le chapitre qui nous est présenté, Fénelon critique l'influence de la mode sur les femmes et remet en question l'éducation des jeunes filles. Ce commentaire porte sur la condamnation que fait l'auteur sur l'emprise de la mode sur les filles à l'époque moderne. Il préconise une rééducation des filles pour l'éloigner des choses frivoles comme la beauté et la mode qui deviennent un phénomène important à cette époque.

Extrait du document:

Fénelon condamne les effets de la mode sur les jeunes filles. Pour lui, la mode ne fait que détruire les bonnes mœurs et la vertu des filles. Une bonne éducation dès le plus jeune âge permettrait aux femmes de s'élevaient au-dessus de toutes ces choses futiles que sont la mode et les apparences . Il préconise l'éducation des femmes afin qu'elles puissent tenir un bon ménage, élever leurs enfants et en même temps leurs enseigner les valeurs chrétiennes. Tout au long du texte, on remarque bien que l'auteur insiste beaucoup sur les effets néfastes de la mode chez les jeunes filles. Mais il faut savoir aussi que les hommes ont suivi les exigences de la mode à cette époque, leur vêtement vont aussi se transformer au cours des années avec un ornement toujours plus luxueux, et leur volonté de paraître va aussi avoir une place prédominante. On peut aussi remarquer que Fénelon ne s'intéresse qu'à l'éducation des jeunes filles de la haute société, en négligent des classes populaires. Malgré les nombreux moralisateurs et théologiens, le culte des apparences, l'utilisation des cosmétiques, et la volonté de montrer sur soi ses richesses n'a pas disparut tout de suite il faudra attendre le 18e siècle pour voir un retour au naturel.

Commentaires