« Le deuil sied à Électre », Eugène O'Neill Commentaire de Texte by Gautreau

« Le deuil sied à Électre », Eugène O'Neill
Commentaire d'un extrait de l'acte III de la pièce « Traqués » d'O'Neill se demandant en quoi cet extrait s'inscrit dans la lignée des différentes versions de la tragédie d'Électre, tout en modifiant le mythe.
№ 30386 | 7,900 mots | 0 sources | 2008 | FR
Publié le janv. 20, 2014 in Danse et Théâtre , Littérature , Littérature Etrangère
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Le deuil sied à Électre », (traduction de Mourning becomes Electra) est une trilogie d'Eugène O'Neill adaptée de l'Orestie d'Eschyle. Les trois pièces s'intitulent Homecoming, (« Le retour »), The Hunted, (« Traqués »), et The Haunted, (« Hantés »). Elles transposent l'histoire des Atrides dans le contexte d'une grande famille puritaine de La Nouvelle Angleterre, les Mannon, à la fin de la Guerre de Sécession, soit « au printemps ou à l'été 1865-1866 », comme l'indique la didascalie initiale. La pièce s'achève par l'enfermement total de la seule survivante, Électre, alias Lavinia, qui tente ainsi d'expier ses fautes à la manière d'Œdipe. Le passage que nous allons étudier appartient au troisième acte de la deuxième pièce, « Traqués » dans lequel Lavinia attend impatiemment le retour de son frère Orin pour lui révéler l'assassinat de leur père et éveiller sa soif de vengeance.

Extrait du document:

Les deux protagonistes sont donc sur deux plans différents ce qui empêche la communication de s'établir. Pire, la mention de « preuve » a de nouveau excité la colère d'Orin, comme le signalent les didascalies et le passage brutal au mode exclamatif. Cela s'explique par le fait qu'Orin ne peut accepter que Lavinia agisse de manière raisonnée. La question du délibéré ou non, de la conscience ou non de la portée des actes et des paroles est centrale pour Orin, qui l'avait déjà formulée lors de sa conversation avec Christine.
  • Fiche de lecture du roman de Zola "Son excellence Eugène Rougon" portant sur le monde politique sous le second empire .
    № 26609 | 2,495 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé d'une extrait de « Électre », de Sophocle où l'auteur affirme la singularité de son écriture à travers un choix de mise en scène novateur pour l'art de son époque.
    № 18359 | 1,415 mots | 1 source | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire des premières pages du roman "Eugénie Grandet" de Balzac , passage où l'écrivain dresse le portrait du personnage 'Monsieur Grandet', son père.
    № 15490 | 1,500 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires