« Le doute de Cézanne » de Maurice Merleau-Ponty Commentaire de Texte

« Le doute de Cézanne » de Maurice Merleau-Ponty
Commentaire du paragraphe 18 de la page 25-26 de l'ouvrage « Le doute de Cézanne » de Maurice Merleau-Ponty se demandant comment rendre l'authenticité, la validité et le sens d'une œuvre d'art.
№ 29331 | 2,845 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le févr. 13, 2013 in Littérature , Philosophie , Arts
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le texte étudié, se trouvant dans le document, commence par "L'incertitude et la solitude de Cézanne..." et se termine par "...comme une acquisition pour toujours."

Cézanne a souvent exprimé les difficultés, les tourments accompagnant son travail de peintre, comme le rappellent les premières lignes de « Le doute de Cézanne » écrit par Merleau-Ponty en réponse à l'analyse trop sommaire engagée par les critiques psychologiques de l'époque en 1945. Son œuvre a commencé par surprendre, choquer, susciter des critiques très négatives et à pousser le peintre, ses amis et ses contemporains à s'interroger sur le sens de son effort et la valeur artistique de ses œuvres. Dans cet extrait Merleau-Ponty déploie les forces de Cézanne, ne limite pas l'œuvre à la vie de son artiste et tend à montrer l'exactitude et la justesse du travail de Cézanne et plus largement de l'œuvre d'art en général.

1. Même si Cézanne fut soumis à tort ou à raison à d'éventuels troubles psychologiques, il reste néanmoins un artiste dont le contenu de son art révèle une volonté de créer et de donner sa propre vision de la réalité
2. L'œuvre d'art persiste dans le temps après avoir rencontré celui et ceux capables d'en comprendre le sens et d'en percevoir la tonalité

Extrait du document:

Le terme « hérédité » fait référence à sa vie en tant qu'artiste et peintre, et non en tant qu'homme, c'est une hérédité artistique, que l'on pourrait interpréter comme une certaine forme de renouvellement de l'art à travers le temps. Il est ici question des artistes qui l'on précédé et qui l'on fasciné. De plus si Merleau-Ponty nous montre ici que Cézanne était rempli de « sensations riches » et «d'émotions prenantes » par le biais de l'art c'est peut être dans le but de nous montrer le sens artistique de son projet, et même s'il est question plus bas « d'un vague sentiment d'angoisse », « désorganisant sa vie volontaire » le sens de l'œuvre de Cézanne tire sa source dans l'art lui même et n'est pas représentatif de la vie psychologique de celui qui la conçoit.

Commentaires