"Le manuscrit trouvé à Saragosse" de Jan Potocki Commentaire de Texte by marabout

"Le manuscrit trouvé à Saragosse" de Jan Potocki
Commentaire portant sur un extrait de l'ouvrage de Potocki, qui définit deux puissances : Dieu et la nature.
№ 6147 | 1,575 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 03, 2008 in Philosophie , Sociologie , Questions Sociales , Théologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans cet extrait, l'auteur confronte la religion naturelle à la religion révélée sous la forme d'un dialogue philosophique : le but étant d'arriver à une différence si minime qu'elle n'est égale à "aucune différence donnée et à aucune quantité appréciable".
C'est ensuite au nom de cette infime différence qu'il refuse de s'opposer en tant qu'homme de science "à ses frères et à ceux de son Eglise". L'extrait étudié va de "Selon le théologien..." jusqu'à "Car au fond, vous ne savez rien."

Extrait du document:

Rebbecca, distinguée par son esprit scientifique et la "profondeur de ses pensées, éprouve une grande aversion pour l'idéologie chrétienne. Au début de la trente-septième journée, elle demande à Don Pedro Velasquez sur un air de défi de lui faire part de ses idées sur la religion. Le géomètre chrétien entame alors la démonstration suivante : pourquoi être chrétien quand on a la science de son côté. Comment la raison peut-elle être compatible au christianisme.
(...) ligne 1, ligne 2, ligne 3 : cet extrait commence par la confrontation de deux visions : d'un côté celle du théologien, de l'autre celle du philosophe chrétien (théoricien de la religion naturelle).
Si Dieu est auteur dans un cas comme dans l'autre, son rôle est toutefois réduit dans la religion naturelle : il ne fait que "donner sa permission", valider ou non à ce que la nature a décidé, et c'est à cet égard seulement qu'il est auteur.
La nature est dans ce cas la véritable maîtresse, elle transcende Dieu, qui lui est second (il n'est qu'un "l'" dans cette seconde phrase bien plus longue que la première qui énonce au cœur d'une phrase on-ne-peut plus simple : "Dieu est l'auteur")...

Commentaires