"Le marketing relationnel existe-t-il ?", G.Marion Commentaire de Texte by KaraMaX

"Le marketing relationnel existe-t-il ?", G.Marion
Dossier de presse portant sur le marketing relationnel réalisé à partir de l'article de G.Marion intitulé "Le marketing relationnel existe t-il ?".
№ 25561 | 1,705 mots | 1 source | 2011 | FR
Publié le juil. 28, 2011 in Communication , Marketing , Médias
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La notion de relation est fréquemment utilisée dans l'analyse des situations d'échange. Le contenu de ce concept est profondément modifié chaque fois qu'il est exploité dans une perspective particulière. L'auteur, à travers cet article, se demande si le marketing relationnel existe réellement en analysant les différentes formes d'application de ce marketing et en exposant l'évolution des théories et des nouvelles technologies. Cette étude se fonde sur une comparaison entre le marketing transactionnel et le marketing relationnel afin de montrer qu'il n'existe pas de nouvelle théorie du marketing relationnel. Le marketing transactionnel est un marketing traditionnel qui a pour mission de gérer l'interface avec le marché. Les produits sont élaborés à partir des attentes d'un segment de marché. Celui-ci est centré sur la manière de rendre plus rentable chaque transaction. Le marketing relationnel est un ensemble d'outils permettant d'établir des relations individualisées et interactives avec le client en vue de créer et d'entretenir chez eux des attitudes positives et durables à l'égard d'une entreprise ou d'une marque déterminée.
Pour mieux comprendre la position de l'auteur, nous examinerons dans un premier temps les différentes acceptions de ce concept de relation en comparant les pratiques du marketing relationnel à celles du marketing transactionnel. Puis, son point de vue sur le marketing relationnel comme nouveau modèle émergent des récentes évolutions.

Extrait du document:

Mais certains consommateurs cherchent plus qu'un savoir-faire conventionnel, et souhaitent bénéficier d'un savoir-être chez le détaillant ou chez le marketer. Dans ce cas, on constate, une volonté de construire des relations durables de la part du consommateur entre lui et le marketer. Ceci pouvant donner naissance à un « attachement durable », c'est-à-dire une relation de familiarité qui repose sur un ensemble de connaissances et une affection forgées dans le temps. Le consommateur met alors en place un processus d'interaction entre lui et la marque afin de vérifier si cette dernière est toujours bien digne de confiance, et il cherche alors à avoir une connaissance approfondie de la marque. De fait, nous remarquons bien que la construction de la relation dans le secteur des produits de grande consommation dépend essentiellement de l'implication du consommateur vis à vis de la marque.

Commentaires