"Le Menteur" de Pierre Corneille - Acte V, scène 3 Commentaire de Texte

"Le Menteur" de Pierre Corneille - Acte V, scène 3
Commentaire de l'acte V, scène 3 de l'ouvrage "Le Menteur" de Pierre Corneille portant sur les caractéristiques d'une scène agonistique.
№ 22124 | 1,100 mots | 1 source | 2011
Publié le janv. 13, 2011 in Danse et Théâtre , Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'extrait étudié va de "Etes-vous gentilhomme..." à "...va, je te désavoue."

Dans cette scène, Philiste a sorti Géronte des illusions qu'il pouvait avoir sur son fils. Il lui fait prendre conscience du talent de menteur de Dorante, ce qui provoque sa colère dans la scène 2 : « Oh vieillesse facile ; Oh jeunesse imprudente ». Nous sommes ici dans la scène 3 et Géronte demande des explications à Dorante qui va se trouver dans l'embarras. La scène se caractérise par un violent affrontement entre un père et son fils, topos fréquent au théâtre et plus particulièrement dans les comédies où la figure du père s'oppose par tradition aux actions du fils.

1. Géronte, représentant d'une morale aristocratique
2. Les marques de l'autorité paternelle : la violence du discours

Extrait du document:

La colère d'un père qui s'emporte contre son fils se traduit de plusieurs manières. Tout d'abord, Géronte domine la scène, ce qui est assez rare quand Dorante est présent. Géronte énonce plusieurs arguments, tournant tous autour de l'honneur et du rang social, avec une certaine vivacité dans l'énonciation, chose inhabituelle puisqu'il semblait jusqu'ici se laisser duper par son fils. Cette parole dominante se traduit par de nombreuses questions puis par des tirades qui s'hypertrophient et s'allongent. Ses questions s'adressent directement à Dorante et ce destinataire est donc bien la cible de la colère de Géronte.

Commentaires