Le nationalisme Romantisme Commentaire de Texte

Le nationalisme Romantisme
Commentaires de six textes (Michelet, Hugo, Barrès et Fitche) se demandant si le nationalisme romantisme est une nouvelle vision de la patrie par l'histoire et la littérature en France et en Allemagne.
№ 26491 | 3,800 mots | 13 sources | 2011 | FR
Publié le oct. 04, 2011 in Histoire , Sciences Politiques , Littérature Etrangère
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'une des innovations du romantisme fut la prise en compte de l'idée de Nation. Les romantiques s'interrogent en effet sur la singularité des peuples fondée sur différents critères pouvant être territoriaux, linguistiques, culturels... L'idée de nation apparaît simultanément dans un grand nombre de pays pour des raisons diverses. Ainsi en Allemagne peut être la mère-patrie du romantisme nationaliste, c'est l'occupation du territoire par Napoléon qui fait naître ce besoin de reconnaissance d'un particularisme national chez les intellectuels allemands. Le discours à la nation écrit par Fitche en 1808 est éloquent par la force de l'argumentation nationaliste. De même en France, l'exacerbation du sentiment de supériorité nationale naît avec la chute de l'empire et le sentiment d'humiliation né de la défaite et de l'occupation étrangère. Pour comprendre la vision du nationalisme romantisme, nous commenterons cinq textes. Dans ce dessein, nous commenterons deux textes de Michelet : Le premier texte est la « Bataille de Valmy (20 Septembre 1792) », extrait de La Révolution française (1847), livre VII, chapitre 8 ( p. 879- 893) écrit par Michelet. Le deuxième texte se nomme « La patrie, les nationalités vont-elles disparaître ?» chapitre IV, partie : « De l'affranchissement par l'amour » (P. 251- 264) dans Le Peuple. Le troisième texte est une lettre de Victor Hugo à Michelet, le 14 Juillet 1860. Deux autres textes sont écrits par Maurice Barrés est sont tous deux issus de l'ouvrage "Les déracinées", extraits (P129- 229- 413) . Pour finir, le dernier extrait est issu de l'ouvrage "Discours à la nation allemande", discours IV et VIII (P 85 à 87 et 152, 153, 162 et 163) écrit par Fichte.

I/ Le nationalisme romantique à travers l'écriture de l'histoire
II/ Le nationalisme de droite à travers la littérature : Maurice Barrés
III/ Le nationalisme à l'Allemande : Fichte et le discours à la nation
IV/ Le nationalisme romantique en question : l'antisémitisme

Extrait du document:

L'extrait « Valmy » retrace donc la bataille qui opposa la France aux Prussiens le 20 Septembre 1792. Michelet dans ce texte décrit le déroulement de l'action sur un ton plus proche du romanesque que du manuel d'histoire. Il s'attache donc à décrire les sentiments des acteurs de la bataille « Ils furent un peu étonnés », « ils supposèrent ». Ces agencements des termes ne se retrouvent que peu dans un lexique proprement historique, les historiens s'exprimant de manière plus factuelle. Les adjectifs utilisés par l'auteur ne sont, eux non plus, pas exempt de subjectivité : « Le spirituel et savant général ».

Commentaires