Le passage du Rhin vu par Racine, 1672 Commentaire de Texte by lecomte

Le passage du Rhin vu par Racine, 1672
Commentaire de ce texte de Racine qui cherche à définir quelle image est donnée par celui-ci de la politique belliqueuse de Louis XIV au début de son règne.
№ 6189 | 2,835 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 05, 2008 in Histoire , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le récit de la traversée du Rhin est l’occasion, pour Racine, d’exalter le triomphalisme royal, et de pousser la narration jusqu’à faire de cet évènement un mythe.
En effet, Racine écrit ses œuvres et ses textes dans un cadre spécial et non neutre que l’on pourrait appeler le « mécénat royal ».
Le Rhin devient une «barrière invincible», ce qui ajoute à la bravoure des troupes françaises et du roi. Louis XIV fait face à l’imprévu et son autorité est totale.
Cette étude explique tout d’abord sur quels actes passés Racine s’appuie pour faire son éloge du roi. Dans une seconde partie, elle analyse pourquoi la guerre est dite justifiée et attendue. Et enfin, elle expose l’arrivée française aux Provinces-Unies et la traversée du Rhin au travers de la plume de Racine.

Extrait du document:

Depuis 1661, Louis XIV exerce un règne personnel de manière absolue. L’hégémonie française est à son sommet et la réputation du roi est immense. Les Provinces-Unies espagnoles, indépendantes depuis le traité de Münster de 1648, sont prospères et possèdent notamment une grande puissance maritime et commerciale. À partir de cette date-là, l’alliance entre les deux pays, traditionnelle depuis Henri III, se distend. En 1667, Colbert décide d’appliquer un tarif douanier ultraprotecteur qui rend le débit de certains produits pratiquement impossible en France, mesure qui vise à rendre difficile le très important trafic des Hollandais dans les ports français. Avec l’appui de l’Angleterre, la France déclare la guerre aux Provinces-Unies le 6 avril 1672, moyen ultime pour ébranler la suprématie maritime hollandaise. Les Anglais, alliés aux Français, essuient une défaite maritime le 7 juin. En revanche, Louis XIV, lui, multiplie les prises de ville pour enfin traverser le Rhin les 11 et 12 juin, passage célèbre que relate Jean Racine dans le texte.
Né dans une famille de petits notables, Jean Racine entre à dix ans au couvent de Port-Royal où il reçoit une solide éducation janséniste et une grande culture. À 18 ans il part étudier au collège d’Harcourt où l’enseignement est fondé sur l’étude de la Bible et de la rhétorique. En 1664, il est introduit à la cour, grâce à un poème à l’éloge de Louis XIV, et obtient une pension, accordée de manière solennelle en présence du roi, tout comme 38 autres écrivains (Corneille, Molière…). Ainsi, Racine écrit ses œuvres et ses textes dans un cadre spécial et non neutre que l’on pourrait appeler le «mécénat royal».
Le premier paragraphe du texte est un bilan élogieux de la politique menée par Louis XIV. De la ligne 7 à la ligne 22, Racine explique l’origine de la guerre et sa préparation. De la ligne 23 à la ligne 33, c’est le récit de la percée française en terre hollandaise et ses répercussions. Et enfin, «le passage du Rhin» est relaté en détails de la ligne 33 jusqu’à la fin du texte.
  • Commentaire d'un extrait de la pièce de Racine mettant en évidence le ton tragique du texte avec lequel est décrit la déclaration d'amour du héros.
    № 12811 | 1,030 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Etude de cas qui cherche à déterminer comment s'explique la répartition spatiale dans le Bas-Rhin.
    № 5600 | 1,415 mots | 14 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'acte V, scène 6 de l'œuvre « Phèdre » de Racine, vers 1527 à 1560, expliquant comment le récit s'intègre dans le genre dramatique et devient, à son tour, spectacle.
    № 24639 | 1,495 mots | 0 sources | 2011 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires