Le premier et le second discours de Robespierre Commentaire de Texte

Le premier et le second discours de Robespierre
Commentaire du 1er et du 2nd discours de Robespierre se demandant quelles sont les modalités du culte de l'Être suprême et à quelle stratégie politique correspond l'instauration d'un culte civique de l'Être suprême.
№ 21791 | 3,150 mots | 0 sources | 2010
Publié le déc. 15, 2010 in Histoire , Religion
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nous étudierons dans ce document le premier discours de Maximilien Robespierre, Président de la Convention nationale au peuple réuni dans le jardin national, le 20 prairial an II et du second discours de M. Robespierre au moment ou l'athéisme a disparu par les flammes. Robespierre s'adresse aux « Français républicains » et fait un premier discours exhortant son auditoire à rendre hommage à l'Être Suprême, puis il met le feu à la statue qui laisse apparaitre une statue de la sagesse. Enfin il reprend sa place au sommet de l'amphithéâtre pour prononcer un second discours sur l'extirpation des vices ligués contre la République. Toute cette foule se dirigera par la suite au Champs de la Réunion (Champs de Mars) pour achever cette fastueuse cérémonie.

1-Les modalités de ce nouveau culte qui puise dans un héritage déjà ancien
2-Ce culte correspond a une volonté de défense nationale contre les ennemis de la révolution
3-L'Être suprême est avant tout un culte éminemment politique

Extrait du document:

Robespierre s'oppose cependant vigoureusement aux encyclopédistes qui ont voulu hisser l'étendard de la raison. La raison constitue elle-même un obstacle sur le chemin de la vérité, elle procède à l'émulation des passions. L'Être suprême, conformément à Rousseau et Pascal est une religion du cœur et de l'émotion: « gravant dans le cœur de l'homme » (l.6), « l'auteur de la nature avait lié tous les mortels par une chaîne immense d'amour et de félicité »(L.15).

Commentaires