Le procès de condamnation de Jeanne d'Arc Commentaire de Texte by pamaaal

Le procès de condamnation de Jeanne d'Arc
Commentaire du texte "Interrogatoires du procès de Jeanne d'Arc", issu du « Procès de Condamnation », un procès d’hérésie intenté à Jeanne d’Arc à Rouen après sa capture par les Bourguignons en 1430.
№ 6625 | 4,250 mots | 6 sources | 2008
Publié le juin 23, 2008 in Histoire
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Jeanne est accusée d’hérésie et de sorcellerie par le tribunal de l’Inquisition. On la critique fortement d’avoir porté des vêtements d’homme et on considère ses visions et ses voix comme de la sorcellerie. Et bien que plus de six mille ouvrages aient été écrits sur elle, son procès demeure toujours très mystérieux pour nous. On pourrait alors se demander comment la jeune Jeanne d’Arc s’est imposée face à un procès où de grands moyens ont été déployés pour tenter d’affirmer la supériorité de l’Eglise catholique sur les fidèles.
Ce procès a-t-il servi d’exemple pour effrayer les contemporains ou bien a-t-il été unique dans son genre ?
Pour répondre à ces questions il faut d’abord, à travers cet interrogatoire, faire l’esquisse du portrait de Jeanne d’Arc. Ensuite, voir comment elle a mené la mission qui lui a été confiée et comment celle-ci est perçue par les juges, pour finalement constater à quel point ce tribunal veut juger cette ‘fille du diable’.

Extrait du document:

Dès les premières lignes, on nous présente l’accusée, ou plutôt elle se présente elle-même, qui sont ses parents (ligne 1-2 « Interrogée de ses père et mère, répondit que son père était nommé Jacques Tarc et sa mère Ysabeau »), son village (ligne 4 « Domrémy »), ses parrains et marraines (lignes 5-6-7-8-9) et son âge (ligne 16 « répondit qu’elle avait dix-neuf ans environ »). Jeanne d’Arc était en effet la fille de Jacques d’Arc, laboureur. Il était doyen de son village à partir de 1423. Sa mère s’appelait Isabelle aussi nommée Isabelle Romée dû à son pèlerinage à Rome. Ses parents étaient donc laboureurs ce qui est un statut louable si l’on s’en réfère à la Bible. Socialement un laboureur était aisé sans pour autant être riche. Elle était issue du village de Domrémy dans la région de la Lorraine.

Commentaires