"Le rire" d'Henri Bergson Commentaire de Texte

"Le rire" d'Henri Bergson
Commentaire d'un extrait de l'ouvrage d'Henri Bergson dans lequel l'auteur souligne l'importance des mots dans notre rapport avec les choses qui nous entourent.
№ 11218 | 1,860 mots | 0 sources | 2008
Publié le mai 26, 2009 in Littérature , Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans cet extrait qui va de «Nous ne voyons pas les choses mêmes» à «tous musiciens», Henri Bergson aborde d'abord le fait que nous voyons seulement les choses à travers leur nom commun et que nous ne les utilisons que par besoin, puis il explique que ce phénomène s'est accentué sous l'arrivée du langage. Les mots sont entre nous et la chose. Et enfin, l'auteur explique que nos sentiments sont aussi nommés par des mots et qu'ils auraient tendance à se rendre universels, communs à tous.
Comment percevons-nous les choses autour de nous ? Que sont-elles à nos yeux ? Et que deviendrait le monde si les choses étaient perçues comme banales, identiques à tous les autres ?
Cette étude montre dans un premier temps que les choses sont utilisées comme moyen pour notre seul besoin, puis dans un second temps, elle explique que les mots forment une barrière entre nous et les choses. Aussi on voit que par l'intermédiaire du langage, les mots sont les étiquettes des choses, qu'ils ne servent qu'à désigner l'extérieur de la chose et enfin que nos sentiments ont tendance à devenir communs de tous, ce qui conduirait à un monde d'artistes selon Bergson.

Extrait du document:

Les Objets extérieurs à nous, nous sont devenus indispensables. Le monde dans lequel nous vivons est peuplé d'objets et de choses mêmes, fabriqués et inventés par les hommes, comme une table, un lit et sont devenues à nos yeux des choses utiles et universelles grâce au langage : le mot table désigne toujours le même genre d'objet sur lequel on mange principalement, le mot chaise désigne une chose sur laquelle on s'assoit, bien qu'il existe une multitude de chaises et de tables. Nous sommes entourés d'un millier de choses auxquelles nous attribuons un nom commun, banal devenu le même pour tous les hommes. L'arrivée du langage parmi nous a permis de pouvoir designer, nommer les objets, les choses. Le langage, fait de sons, de consonnes, de voyelles, de lettres et de mots, est indispensable à notre vie.
  • Dissertation s'interrogeant sur les différents aspects du rire tout en démontrant une cohérence dans les propos d'Henri Bergson lorsqu'il énonce : « Le rire est fait pour humilier ».
    № 27506 | 1,100 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait de l'œuvre de Bergson qui ne compare pas, mais différencie, conscience animale et conscience humaine.
    № 3289 | 1,750 mots | 0 sources | 2008 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant si Bergson est un philosophe de l'immanence à l'instar des immanentistes radicaux que sont Nietzsche, Spinoza ou encore Deleuze. (pdf)
    № 29444 | 2,150 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires