« Le travailleur ou l'individu », Nietzche Commentaire de Texte

« Le travailleur ou l'individu », Nietzche
Commentaire du texte « Le travailleur ou l'individu », de Nietzche portant sur la glorification du travail.
№ 30197 | 1,000 mots | 1 source | 2011 | FR
Publié le nov. 13, 2013 in Philosophie , Finances , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le texte étudié est « Le travailleur ou l'individu » de Nietzche. Le thème principal est le travail. Lorsqu'on parle de travail, on peut y voir un caractère pénible, fatiguant et laborieux. L'étymologie du mot travail est tripalium, qui signifie « instrument de contrainte ». On retrouve aussi dans la genèse du texte « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front », on y retrouve le caractère pénible et fatigant du travail (l'effort exprimé par le terme « sueur ») et on peut opposer le travail aux notions de jeu, plaisir, loisir. Mais pour des philosophes comme Marx, le travail permet la réalisation de soi, « l'essence de l'humanité que le travail serait censé accomplir ». Dans ce texte, Nietzche pense que le travail acharné est une entrave à la réalisation de soi, à l'indépendance, à l'amour, à la méditation...

Extrait du document:

Puis Nietzche nous dit que le travailleur va préférer éliminer les moments de réflexion, de rêverie, de méditation, au profit du labeur et de l'emploi de toutes leurs forces. Nous pouvons imaginer que les seuls moments dont bénéficieront les travailleurs seront des instants de repos, consacrés à l'assoupissement. Ils alterneraient entre sommeil et travail et serait privés d'instants de loisirs et détente (métro-boulot-dodo). Dans ce type de système de travail, l'homme se verrait quitter ses droits, sa volonté, sa liberté, sa nature.

Commentaires