Les 14 points du président Wilson. Commentaire de Texte by corinneors

Les 14 points du président Wilson.
Analyse du discours des 14 points du président Thomas Woodrow Wilson, des différents traités de paix et de la création de la SDN.
№ 21 | 2,500 mots | 11 sources | 2003
Publié le mars 05, 2007 in Histoire , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La préparation de la nouvelle Conférence de la Paix repose sur des idées nouvelles de relations internationales fondées sur le droit. Le 8 janvier 1918, il prononce un discours au Congrès présentant « quatorze points» pour l’obtention de la paix. Certains points servent de base au traité de Versailles de 1919. Ses principes peuvent être résumés en trois mots : autodétermination des peuples, liberté et paix. Il s’efforce d’appliquer en Europe un système de sécurité collective. Il s’est largement inspiré des idées de Staline, commissaire des nationalistes en novembre 1917. En effet, ce dernier avait déjà proclamé le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et d’être indépendant. « The world must be made safe for democracy » (La paix dans le monde pour l'établissement de la démocratie) réclame la création d’une League of Nation (SDN).

Extrait du document:

Dans ce programme de paix, on retrouve des articles économiques (2, 3) et des articles politiques et militaires (articles 4, 8, 9, 10, 13). Selon Wilson, les principes d’une diplomatie sont la liberté et la sécurité des peuples à disposer d’eux-mêmes en bannissant la violence pour être traité avec justice et loyauté par les autres nations.
Point 1. « Il n’y aura plus d’entente particulière et secrète entre les nations mais la diplomatie procèdera toujours franchement et en vue de tous ». Il s’agit donc d’une renonciation à la diplomatie secrète.
Point 2. « Liberté absolue de la navigation sur mer (en dehors des eaux territoriales) aussi bien en temps de paix qu’en temps de guerre ». Ce deuxième point traite de la liberté des mers et de la navigation en dehors des frontières.

Commentaires