« Les animaux malades de la peste », La Fontaine Commentaire de Texte

« Les animaux malades de la peste », La Fontaine
Commentaire de la fable "Les animaux malades de la peste" dans laquelle La Fontaine donne une vision pessimiste de la société et de la justice de son époque.
№ 18960 | 2,735 mots | 1 source | 2010
Publié le août 15, 2010 in Littérature , Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nous verrons comment, par le détour d'un récit structuré, mettant en scène un fait universel, La Fontaine transmet un enseignement.
Il s'agira dans une première partie de nous intéresser à son art du récit puis d'analyser ensuite l'exploitation qui en est faite, au service d'un enseignement.
Les Fables, en général, et « les Animaux malades de la peste », en particulier sont des récits très structurés faisant appel à une grande maîtrise dans l'art du discours chez l'auteur. Nous analyserons ici l'art de plaire à travers les personnages-animaux et le tableau de la peste, puis nous nous intéresserons au dynamisme de ce texte en étudiant les discours rapportés et l'alternance des vers. Enfin nous évoquerons les argumentations détournées du lion, du renard et du loup.

I/ L'art du récit
II/ La satire sociale : visée moralisatrice de la fable

Extrait du document:

Nous pouvons également souligner que le récit est très nettement entrecoupé de paroles rapportées. Ainsi, l'insertion du discours direct, vers 15 à 33, 34 à 41 ou 49 à 54, permet de conserver le dynamisme et l'authenticité à l'œuvre dans un dialogue et donne aux paroles du Lion, du Renard et de l'Ane une vivacité unique. Chacun peut entendre la voix de ces animaux : la personnification en est renforcée. Quant au discours rapporté indirectement, celui du loup, il perd toute expressivité par son insertion totale au récit : l'emploi de la conjonction « que » suivi de la tournure d'obligation « il fallait» placés en début de vers renforcent la solennité de ces paroles.

Commentaires