"Les Confessions" de Rousseau, extrait du livre I Commentaire de Texte by gizmogarou

"Les Confessions" de Rousseau, extrait du livre I
Commentaire du passage du livre I des "Confessions" de Rousseau dans lequel l'auteur décrit la tyrannie de son maître : Monsieur Ducommun.
№ 11156 | 2,440 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 23, 2009 in Littérature , Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans le premier livre des Confessions, où se situe l'extrait étudié, Rousseau relate son enfance, il est possible de distinguer deux périodes : une première époque heureuse, puis une deuxième époque pleine de désillusions, à partir du moment où le jeune Rousseau découvre l'injustice qui règne dans la société lors de l'épisode du peigne cassé, traumatisé par le fait qu'on le punisse alors qu'il est innocent. Cette découverte marque pour lui l'effondrement du monde de l'enfant.
Cette étude montre d'abord comment Rousseau décrit le bouleversement qu'apporte cet épisode dans sa vie. Puis, souligne en quoi cet épisode est, au moins en partie, à l'origine de ses futures idées. Enfin, elle met l"accent sur le rôle que Rousseau accorde à la parole dans cet extrait des Confessions.

Extrait du document:

En premier lieu, nous étudierons d'abord en quoi cet épisode de la vie de Rousseau constitua pour lui un profond bouleversement, et comment il en rend compte dans ce passage des Confessions. Pour cela, nous allons tout d'abord étudier la façon dont l'auteur témoigne de sa chute sociale à travers les comparaisons entre son ancienne vie, et sa nouvelle auprès de son maître. Rousseau, dans cet extrait, emploie une expression qui résume les différentes étapes de sa vie jusque chez son maître, et la condition qui lui était associée : “J'étais hardi chez mon père, libre chez M. Lambercier, discret chez mon oncle ; je devins craintif chez mon maître”.

Commentaires