"Les Confessions", Jean-Jacques Rousseau - Livre I Commentaire de Texte by Chuck

"Les Confessions", Jean-Jacques Rousseau - Livre I
Commentaire d'un extrait du livre I «Les Confessions», de Jean-Jacques Rousseau dans lequel ce-dernier rapporte un évènement marquant de son enfance: la véritable injustice qu'il connut suite à la détérioration d'un peigne dont il n'était pas l'auteur.
№ 18732 | 1,900 mots | 0 sources | 2006
Publié le août 09, 2010 in Littérature
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le livre I des Confessions rapporte de nombreux épisodes ou Rousseau enfant est confronté aux adultes. Parmi tous ces épisodes, celui des peignes est déterminant. En effet, Rousseau le présente comme la découverte de l'injustice et de la cruauté de ceux qui détiennent le pouvoir sur les plus faibles. Cet événement est vécu par l'enfant comme un traumatisme, une rupture radicale avec le bonheur qu'il éprouvait à Bossey. Jean-Jacques Rousseau souligne l'influence du milieu sur la construction d'un caractère. L'extrait étudié débute à « J'étudiais un jour seul ma leçon dans la chambre contiguë à la cuisine » et se termine à « pour ne l'avoir pas beaucoup renforcé. ».

I/ L'évènement banal en apparence mais qui très vite, devient un véritable drame
II/ Ce drame vécu par l'enfant sera déterminant pour la personnalité de l'adulte
III/ Pourquoi Rousseau décide-t-il de raconter cet épisode ?

Extrait du document:

Même si dans son préambule, Rousseau affirme vouloir « peindre un homme dans toute la vérité de la nature », un choix s'impose. Il est important de toute raconter. Les motivations apparaissent tout au long du passage, nous pouvons les récapituler en les explicitant. Tout d'abord, mettre en avant la cruauté et l'injustice des adultes. Le conflit est présenté de manière tranchée et assez simpliste, d'un côté les méchants et de l'autre les gentils, les adultes bourreaux, les enfants victimes.

Commentaires