« Les liaisons dangereuses », de Choderlos de Laclos Commentaire de Texte

« Les liaisons dangereuses », de Choderlos de Laclos
Commentaire d'un extrait de l'ouvrage « Les liaisons dangereuses », de Choderlos de Laclos se demandant en quoi le texte « Il n'y a que les bons nageurs qui se noient » illustre toute la complexité de la relation entre le Vicomte et la Marquise.
№ 29037 | 1,400 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le nov. 14, 2012 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

À la veille de la Révolution, les œuvres littéraires comme picturales rendent compte d'un certain effondrement du régime. Les artistes perçoivent clairement cette fin et mettent en scène des personnages conscients de la naissance d'un « nouveau monde ». Ainsi, les deux libertins des Liaisons dangereuses (Choderlos de Laclos) n'exercent plus leur pouvoir sur le peuple mais recherchent le contrôle psychologique d'autrui. « Experts » en manipulation et confidents, leur relation oscille entre amitié, amour et haine au point que Valmont mette en garde Merteuil : « Il n'y a que les bons nageurs qui se noient ». Jalousie ou précaution amicale, cette phrase s'avère être d'une grande ambiguïté.

I- Commentaire de la phrase
II- Analyse du traitement des lieux fait par Laclos dans son roman épistolaire Les Liaisons dangereuses et par Frears dans son adaptation cinématographique de l'œuvre

Extrait du document:

Dans Les Liaisons dangereuses, comme dans le film qui en a ensuite été tiré (Frears), chaque détail est minutieusement choisi afin de peindre au mieux cette société. En ce sens il est possible de s'interroger sur le traitement des lieux dans ces deux oeuvres. Si ceux-ci sont plutôt traditionnels et symboliques, ce qu'ils incarnent est largement détourné par les Libertins. Ils sont par ailleurs révélateurs de certaines particularités des personnages et « dictent » leurs attitudes.

Commentaires