Les lieux dans Le Roman du Graal (Chrétien de Troyes, 1191) Commentaire de Texte by tipil

Les lieux dans Le Roman du Graal (Chrétien de Troyes, 1191)
Étude des différents lieux traversés par les protagonistes du Roman du Graal, de leur rôle dans l'intrigue et du message que font passer, grâce à eux, les auteurs.
№ 1022 | 725 mots | 0 sources | 2007
Publié le août 16, 2007 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans ce commentaire, les deux héros, Gauvain et Perceval, font de nombreux déplacements. Ces derniers donnent aux lecteurs une vision réaliste du moyen-âge, grâce à des descriptions fidèles avec la réalité de cette époque. Cependant, on peut aussi y remarquer une touche de merveilleux qui donne au récit une autre dimension, aussi bien dans les écrits de Chrétien de Troyes que dans ceux de ses continuateurs.

Extrait du document:

Tout d’abord, il est très facile de se plonger dans l’ambiance du Moyen-Âge, comme au début du roman, lorsque l’on découvre un Perceval à la chasse, ou encore quand Chrétien de Troyes nous décrit le château de Beaurepaire dévasté par un long siège. Les lecteurs peuvent aussi avoir des images précises, des châteaux notamment, comme durant la visite de Perceval chez Gorneman de Gorhaut, ou même lors de sa première apparition à la Cour du Roi Arthur, où l’on découvre un grand château typique, avec sa large entrée et ses douves. C’est en effet ce que l’on retrouve fréquemment dans Le Roman du Graal lors de l’arrivée de Gauvain dans les cités d’Escavalon et Tintagel, ainsi que dans les continuations, avec la visite de Perceval chez la fille de Merlin. Une atmosphère très naturelle est aussi instaurée, grâce à la présence de nombreuses forêts que Perceval doit traverser pour aller à la Cour du Roi, quand il tue le Chevalier Vermil ou en arrivant chez l’Ermite. Gauvain aussi y est amené, notamment lorsqu’il doit quitter le château du Roi Arthur pour rejoindre Escavalon. Il y a aussi beaucoup de prairies. Ainsi, dans les Continuations, Perceval doit faire de longs trajets pour accomplir son devoir. Tous ces éléments naturels permettent dès lors au lecteur de s’impliquer dans le roman.
  • Commentaire composé sur le passage du Gué Périlleux qui pose la question de l'importance de ce passage au sein de l'œuvre.
    № 8736 | 1,200 mots | 0 sources | 2005 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire des vers 5754 à 5787 de l'ouvrage « Les contes de Graal », Chrétien de Troyes se demandant quels sont les enjeux de ce passage et comment la création littéraire transparaît derrière une description qui semble réaliste.
    № 21616 | 1,710 mots | 1 source | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé portant sur la blessure et ses transformations dans l'œuvre «Le Conte du Graal», de Chrétien de Troyes et se demandant si la blessure n'a pas une signification autre que celle d'une simple péripétie d'un roman d'aventure.
    № 17110 | 1,585 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires