Les politiques climatiques Commentaire de Texte by Athena

Les politiques climatiques
Commentaire de document se demandant comment les politiques publiques peuvent permettre de préserver l'environnement. (pdf)
№ 30753 | 2,195 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le juin 30, 2014 in Économie , Ecologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les 3 textes commentés sont disponibles dans le document.

La récente polémique lancée par la première possible mise en oeuvre d'une taxe écologique (ou écotaxe) sur les poids lourds circulant sur les réseaux secondaires, pose le problème de la mise en application de politiques climatiques justes, efficaces et surtout possibles. Le mouvement des « Bonnets Rouges » symbole alors du « ras le bol » fiscal généralisé des français, a manifesté son hostile opposition à l'écotaxe, pourtant signe d'une prise de conscience par le Gouvernement précédent de Monsieur Hollande (Grenelle de l'Environnement). Alors que cette écotaxe s'applique déjà dans certains pays européens comme l'Allemagne, la France joue une fois de plus le rôle du « mauvais élève », en n'ayant encore peu agi pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et satisfaire les objectifs imposés par le vieillissant protocole de Kyoto.

I-/ Les origines de la création des politiques climatiques
II-/ Les différents "outils" de la politique climatique
III-/ Les difficultés que posent ces politiques dans leur application

Extrait du document:

L'implication de l'État dans les mesures environnementales est visible via plusieurs outils. Nous pouvons voir que la volonté de l'État est tout d'abord de faire en sorte, par des incitations, à ce que chacun cherche ce qui lui convient le plus, pour préserver à la fois sa subsistance, et à la fois l'environnement.
La première mesure notable à l'échelle européenne est celle du Marché des droits à pol-luer, ou système communautaire d'échange de quotas d'émissions (SCEQE) (document 2). Ce système, basé sur les quotas, réside dans le fait qu'une entreprise vertueuse, qui a pu rester en dessous des quotas d'émission que l'Union Européenne (UE) accorde, pourra vendre à une entreprise moins vertueuse, son excédent. C'est un système incitatif, qui fait que les entreprises vertueuses continuent à faire des efforts et les autres essayeront de se réformer pour pouvoir réduire la somme à payer et voire même commencer à vendre sur le marché les « droits à polluer ».

Commentaires