Les premiers articles du traité des Pyrénées Commentaire de Texte by Anneso75

Les premiers articles du traité des Pyrénées
Commentaire de texte historique sur les premiers articles du traité des Pyrénées portant sur la fin de la guerre franco-espagnole en 1659.
№ 21730 | 3,745 mots | 17 sources | 2010
Publié le déc. 12, 2010 in Histoire , Relations Internationales , Sciences Politiques
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le document à étudier est un extrait du Traité des Pyrénées de 1659, qui se compose d'un préambule explicatif, de la ligne 1 à 60 et des cinq premiers articles du traité, de la ligne 60 à 99.
« Pour le dehors, il faut avoir en dessein perpétuel d'arrêter le cours des progrès de l'Espagne, et au lieu que cette nation a pour but d'augmenter sa domination et étendre ses limites, la France ne doit penser qu'à se fortifier en elle-même, et bâtir, et s'ouvrir des portes pour entrer dans tous les Etats voisins, et les pouvoir garantir des oppressions d'Espagne quand les occasions s'en présenteront ». Cet avis au roi, datant du 13 Janvier 1629, symbolise les ambitions du cardinal Richelieu, premier ministre de Louis XIII, à la veille de l'entrée en guerre de la France contre l'Espagne, dans le contexte de la guerre de Trente ans.

1. Une guerre dévastatrice
2. La volonté d'une paix durable
3. L'avenir des Royaumes de France et d'Espagne

Extrait du document:

Un des premiers engagements du traité des Pyrénées porte sur la suspension d'armes entre les deux Royaumes. L'article 2 annonce qu' « il ne s'entreprendra plus entre les dits Seigneurs Rois, leurs sujets et vassaux, tant par mer que par terre, aucun acte d'hostilité par les armes ou d'une autre manière, au préjudice de l'un ou l'autre ; sinon le dommage serait réparé sans délai, et les choses remises en l'état où elles se trouvaient le 8e jour de mai de cette présente année », l.67à 74. Le désir de pacifisme des deux anciens belligérants fait ici référence à la prise de décision de Don Antonio Pimentel de Prado, officier général espagnol et négociateur, et de Mazarin, de cesser les hostilités pour deux mois, le 7 Mai 1659. Cet armistice est daté du 8 Mai. Cette date devient une référence des positions franco-espagnoles car l'article 2 évoque la possibilité d'un « dommage » entre les deux nations.

Commentaires