Les professionnels du rire Commentaire de Texte by lauraaa

Les professionnels du rire
Travail de recherche comparant quatre documents sur le thème des métiers du rire, rendant compte des divers techniques et styles à travers le temps et se demandant comment le rire est devenu une ressource importante, voire vitale dans la société.
№ 27202 | 1,810 mots | 4 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 04, 2011 in Littérature , Philosophie , Médias
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis des siècles, le rire occupe une grande partie dans l'existence de l'homme. Certains en ont même fait une activité. Plus qu'un simple amusement entre personnes, il se présente actuellement de différentes manières, allant des marionnettes jusqu'au sketch de comique. Aujourd'hui, ce métier est particulièrement prisé par les humoristes qui sont de plus en plus nombreux et qui n'hésitent pas à l'utiliser de diverses façons. L'humour au stade professionnel est le thème principal abordé par ces quatre documents. Le corpus se compose d'une image photographique d'un journal télévisé « Les guignols de l'info », d'un extrait du dictionnaire d'Émile Littré sur la définition du Polichinelle, d'un extrait d'essai d'Olivier Mongin, « Éclats de rire », montrant l'importance du corps dans le rire, ainsi qu'un article de presse universitaire dissertant sur les monologues humoristiques actuels (Nelly Feuerhahn, 1997).
Nous verrons tout d'abord les caractéristiques de ces professionnels du rire, les effets qu'ils ont sur le public et enfin, les manières de juger ces formes d'humour.

Extrait du document:

Que racontent-ils ? Grâce à quels thèmes provoquent-ils le rire du public ? Les monologuistes modernes vont se servir principalement de leurs qualités oratoires, en évoquant le quotidien de manière décalée, avec un sens de l'observation qui permet au spectateur de s'identifier à l'artiste, mais aussi, en jouant sur leur comique gestuel, qui consiste à faire des gestes drôles dans un spectacle. Leurs thèmes de prédilection sont récurrents, on cite par exemple chez les saltimbanques, leur habileté à jouer des stéréotypes, ici celui du français moyen, idée reprise notamment par les guignols, pour créer un rire universel, et compréhensible de tous.

Commentaires