"Les Tragiques" d'Agrippa d'Aubigné Commentaire de Texte by Marisa

"Les Tragiques" d'Agrippa d'Aubigné
Commentaire de texte du livre "Misères" extrait des "Tragiques" d'Aubigné, qui met l'accent sur l’intolérance du catholicisme et prône le protestantisme.
№ 6448 | 1,540 mots | 0 sources | 2007
Publié le juin 17, 2008 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans le livre premier, intitulé « Misères », de son épopée de la foi réformée, d’Aubigné peint les horreurs de la guerre civile. Utilisant le thème biblique des jumeaux Esaü et Jacob, le poète soldat présente les huguenots comme les victimes d’une lutte fratricide avec les catholiques, sous les yeux désolés de leur mère, la France, mais aussi comme des êtres lésés prêts à se battre pour un bien légitime.

I) Un combat sanguinaire

1) Un combat fratricide (antique et biblique)
2) L'omniprésence du sang et l’esthétique baroque

II) Une tragédie qui déchire la France, une mère meurtrie

1) Une tragédie : un combat menée par les propres enfants de la France qui se battent pour sa possession
2) Une France nourricière mais ensanglantée : la France devient un champ de bataille empoisonné
3) Une élégie : la ruine de la France

III) Une visée polémique

1) Une référence au massacre de la Saint-Barthélemy
2) Un catholicisme ardemment critiqué dans ses actes à la légitimité de l’existence du protestantisme

Extrait du document:

La richesse de la langue (réalisme, lexique affectif), l’ampleur de la versification (alexandrins binaires) ménagent des effets saisissants et soulignent, à travers la symbolique d’une scène intime, la dimension épique et tragique du combat. Dans l’extrait proposé (des vers 79 à 130), est mis en scène un combat fratricide et esthétiquement baroque, que l’on retrouve tout au long de la section « Misères » des Tragiques, où le sang est omniprésent. Ainsi, Il y a lieu d’une tragédie qui déchire la France, représentée en mère meurtrie et impuissante face au combat opposant ses propres enfants (allégories du catholicisme et du protestantisme).

Commentaires