« Lettre à Monsieur Bagieu », Voltaire Commentaire de Texte

« Lettre à Monsieur Bagieu », Voltaire
Commentaire de la « Lettre à Monsieur Bagieu », de Voltaire et se demandant comment la lettre peut jouer un rôle essentiel en tant qu'objet littéraire et objet philosophique.
№ 18182 | 1,580 mots | 1 source | 2007
Publié le juil. 26, 2010 in Littérature , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La lettre qui nous intéresse ainsi fait partie de la correspondance réel de Voltaire avec son médecine Monsieur Bagieu. Le genre épistolaire permet au philosophe de transmettre de nombreux éléments de sa personne et de sa vie, là où Rousseau, philosophe des Lumières comme lui, utilisait le genre autobiographique à cette même fin, mais lui de manière explicite et voulue. Voltaire nous transmet en effet ici des indices de sa vie réelle, ainsi que la maîtrise de ce style bref et ironique qu'on lui connaît, et même sa philosophie, s'inscrivant dans le siècle des Lumières.

I/ En quoi ce texte appartient bel et bien au genre épistolaire
II/ En quoi nous pouvons voir en filigrane Voltaire en tant que philosophe des Lumières
III/ La tonalité fortement ironique de ce texte

Extrait du document:

Voltaire cherche finalement à plaire à son destinataire. Il use ainsi de la flatterie lorsqu'il s'adresse à son médecin. Au début et à la fin du texte, l'épistolier utilise le rythme ternaire (« votre lettre […] vos offres touchantes, vos conseils », « un homme qui fait honneur au plus utile de tous les arts, et comme le plus obligeant et le plus aimable du monde »). Le texte est ainsi encadré par un rythme parfait. On note également l'utilisation des superlatifs (« les plus ») qui font de cette lettre un éloge hyperbolique.

Commentaires