Lettre du 26 juin 1648 de Don Albert Bailly à M. de Saint Thomas Commentaire de Texte by abcdaire

Lettre du 26 juin 1648 de Don Albert Bailly à M. de Saint Thomas
Commentaire de la lettre de Don Albert Bailly datée du 26 juin 1648 à son ami M. de Saint Thomas expliquant comment Bailly, sur le modèle de cette fameuse épître de Voiture, déploie un discours habile nourri par la raillerie.
№ 24871 | 2,290 mots | 0 sources | 2011
Publié le juin 16, 2011 in Littérature
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Savoyard, Dom Albert Bailly (1605-1691) a entretenu une plantureuse correspondance entre 1643 et 1683. Ses échanges se font essentiellement avec Marie-Christine de France (1606-1663) dont il est le secrétaire, et le marquis Guillaume-François Carron de Saint Thomas, également aux services de la duchesse. De 1641 à 1659 c'est à Paris que Bailly passe la majeure partie de son temps. Les lettres sont alors porteuses d'un témoignage historique de la vie parisienne au milieu du XVIIème siècle, de la vie mondaine. Une empreinte des Salons fréquentés par l'épistolier est présente dans la lettre du 26 juin 1648. Adressée à M. Saint-Thomas, elle prend exemple sur « la lettre de la Carpe au Brochet » écrite par le poète Voiture (1597-1648) qui, prise dans un jeu de métaphores, voire de métamorphoses, louange le duc d'Enghein.

1. Introduction formelle du contenu materiel de la lettre
2. Enchassement de la lettre de Vincent Voiture amenant la raillerie

Extrait du document:

L'épître de Voiture, tel un canevas, est reprise. La critique s'allie à l'ironie. D'emblée il y a un effet comique: cette lettre que Bailly n'a pu écrire à Marie-Christine, il l'écrit à M. Saint-Thomas. Comme il est courant dans une lettre missive, le religieux barnabite se confie à son destinataire: « je n'ai point ma belle humeur ». Il lui donne de ses nouvelles (sans toutefois lui demander des siennes). La raison de son tourment permet d'injecter l'univers piscicole (« les déluges d'eau », « inonde », « noyé ») en vogue dans les Salons que fréquentait Voiture. Bailly fait preuve de modestie avec « noyé ma verve », « éteint tout mon feu » et « la petitesse de mon être ». Il place M. Saint-Thomas dans une position privilégiée en lui confiant son soucis que même ses amis ignorent.
  • Commentaire d'arrêt du 8 juin 2007 rendu par la Chambre Mixte de la Cour de Cassation relatif à la précision des effets de principe de l'accessoire sur les moyens de défense de la caution.
    № 16737 | 3,150 mots | 0 sources | 2010 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'arrêt rendu le 26 juin 2007 par l'Assemblée plénière de la cour de cassation sur la responsabilité des associations sportives du fait de leurs membres dans la responsabilité générale du fait d'autrui.
    № 18211 | 1,600 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire portant sur le questionnement de Saint Thomas au sujet de l’existence de Dieu, au début de sa "Somme Théologique", avant même de commencer à en parler.
    № 3977 | 1,715 mots | 0 sources | 2008 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires