"Madame Bovary" de Flaubert - Partie 3, chapitre 8 Commentaire de Texte by julie1680

"Madame Bovary" de Flaubert - Partie 3, chapitre 8
Commentaire d'un extrait de la 3ème partie de cette oeuvre, (chapitre 8) qui décrit la mort de "Madame Bovary", mettant en relief l'impuissance des personnages face à cette tragédie.
№ 3199 | 1,110 mots | 0 sources | 2007 | FR
Publié le févr. 06, 2008 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cette étude traite la troisième partie du Chapitre 8 de l'oeuvre. Flaubert décrit l'agonie d'Emma de façon sobre et neutre : l’analyse est clinique afin que le ton soit le plus objectif possible. Flaubert refuse l'aspect pathétique, et n'embellit pas la mort d'Emma, il n'y a pas de sublimation de la mort. La souffrance d'Emma est à la mesure de son échec. Ce souci de réalisme est fondamental chez l’auteur.

1. L'évolution de l'état d'Emma
2. Le regard impuissant de Charles en présence de la mort

Extrait du document:

Charles ne peut aider Emma, pas plus en sa qualité d’époux que de médecin. Aucune complicité n’est perceptible par le lecteur et il s’avère que c’est un piètre médecin. Son diagnostic est le signe de son incompétence : « c’est extraordinaire », se borne-t-il à dire. La stupéfaction remplace le jugement et l’analyse médicale. Il est décevant pour Emma jusque dans son agonie. Toutefois, on peut lui concéder le fait qu’il est amoureux d’Emma, et bouleversé par la situation. Ou alors, il refuse d’admettre la vérité : « il se recula tout étonné ». Le champ lexical de l’étonnement et de la stupéfaction parcourt le texte quand il s’agit de décrire ses réactions : « étonné », « se recula », « effrayé » etc. Dans ce couple, c’est Emma qui semble la plus forte. C’est d’ailleurs sur un mode impératif qu’Emma lui adresse la parole comme le souligne la pléthore d’impératifs : « Ouvre la fenêtre », « Enlève-le! », « jette-le! ». Passif, il ne peut que constater la progression du mal dans l’incompréhension la plus totale. Son diagnostic médical est superficiel et dénote son incompétence à cerner la situation : « C'est extraordinaire! c'est singulier! répéta-t-il. ». Le discours est creux comme le suggère le groupe verbal « répéta-t-il ».
  • Commentaire composé sur "Madame Bovary" de Flaubert (II,8) concernant une femme mariée, Emma Bovary, qui se lasse d'être seule et de voir son mari absent et qui, pour y remédier, trouve un amant.
    № 20001 | 2,385 mots | 1 source | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire portant sur la scène de bal titrée "bal à la Vaubyessard" extrait de l'oeuvre 'Madame Bovary', de Flaubert. Passionnée par son imagination rêveuse, elle découvre enfin sa fascination.
    № 14282 | 910 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de texte sur "Madame Bovary" de Flaubert" partie III chapitre 3 [début du chapitre à "l'assouvissance de leurs désirs"] qui peut être perçu comme une parodie de la littérature romantique.
    № 20877 | 1,815 mots | 1 source | 2008 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires