« Monsieur de Pourceaugnac », Molière Commentaire de Texte

« Monsieur de Pourceaugnac », Molière
Commentaire des scènes de dénouement 7 et 8 de la pièce « Monsieur de Pourceaugnac », de Molière se demandant en quoi ces scènes finales tout en respectant les règles de la comédie, permettent de critiquer un mariage arrangé.
№ 31149 | 1,240 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le déc. 08, 2014 in Danse et Théâtre , Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Scène de dénouement, 7 et 8 de « Éraste. Adieu, Monsieur. J’avais toutes les ardeurs du monde » à la fin de la scène 8 : « La grande affaire est le plaisir ».

De nombreuses comédies de Molière obéissent au même schéma : deux amants veulent se marier, leur père s'y oppose, mais grâce à une scène de dénouement savamment construite, la pièce se finit bien. Il peut s'agir d'une scène de reconnaissance (on apprend qu'un des personnages est de la famille d'un grand seigneur qui facilite leur mariage) comme c'est le cas dans la pièce intitulée L'Avare. Dans Monsieur de Pourceaugnac, Éraste et Julie s'aiment. Mais celle-ci doit épouser Monsieur de Pourceaugnac. Elle prétend être une coquette (une femme superficielle qui cherche à attirer le désir de tous les hommes) afin de faire fuir son prétendant. Il ne reste plus à Érasme qu'à chercher un moyen déposer sa bien-aimée. Dans la scène sept du dernier acte, il parvient à convaincre le père de la jeune fille d'accepter ce mariage. Puis la scène huit nous montre la fête liée au mariage.

I- Un mariage prétendument arrangé
II- Une étude de mœurs
III-En réalité, il s'agit, derrière les apparences dans dénouement heureux grâce à la ruse d'Éraste

Extrait du document:

D'ailleurs la présence d'éléments purement matériels est importante dans les deux scènes. Les personnages parlent d'argent, mais ils parlent aussi de notaire et de contrats. D'autre part dans la chanson, l'Égyptien et l'Égyptienne alternent les prises de parole pour faire une énumération des éléments qui sont moins importants que l'amour. Pourtant, ce sont ces éléments-là qui au premier abord paraissent prendre la première place dans le dialogue des personnages. (Les biens, la gloire, les grandeurs, les sceptres (c'est-à-dire le pouvoir).
  • Dissertation qui, se basant sur trois ouvrages de Molière, "L'Amour médecin", "Mr de Pourceaugnac" et "Le Malade imaginaire", analyse en quoi sa comédie peut être qualifiée de «création autonome».
    № 8077 | 6,245 mots | 0 sources | 2006 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de la scène 1 de l'acte I de "Dom Juan" de Molière expliquant comment Molière expose l'intrigue de l'histoire, le héros de la pièce et comment il parvient à surprendre le lecteur en l'informant.
    № 29571 | 1,515 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire des scènes 10 et 11 de l'Acte II, de la pièce « Monsieur de Pourceaugnac », de Molière se demandant si l'intégration du ballet dans la scène est un éloge de la folie ou bien elle est juste un artifice pour rendre le spectacle plus attrayant.
    № 23777 | 4,100 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires